Non à la mort programmée des langues vivantes

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Non à la mort programmée des langues vivantes.


Visiteur

#1

2013-12-02 01:27

Quant les préoccupations financières et économiques prennent une fois de plus le pas sur les préoccupations pédagogiques et culturelles...

Visiteur

#2

2013-12-02 08:50

En tant que professeur d'allemand, mais aussi en tant que parent d'élèves qui souhaite queues enfants puissent àvoir le plus large choix de langues possible,

Visiteur

#3

2013-12-02 09:46

l'apprentissage des langues et de la civilisation qui va avec chacune doit se faire le plus tôt possible et avec un nombre d'heures suffisant. Le rayonnement de la France en dépend .

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2013-12-02 09:56


visiteur

#5

2013-12-02 09:58

Ras-le-bol d'inventer des justifications pédagogiques à des mesures économiques.A qui veut-on faire croire que 7h de langue en LV2 sont plus intéressantes que 12h de langue 2 depuis la 6e en bilangue ?


Visiteur

#6

2013-12-02 10:51

ras le bol d'une éducation au rabais !!!!!!!

Visiteur

#7

2013-12-02 12:32

Les langues vivantes sont un atout majeur, autant dans le monde du travail que pour sa culture personnelle. Il est essentiel d'en apprendre une au plus tôt, quand le cerveau est encore assez malléable pour cela. C'est pourquoi je m'élève contre le début de cet apprentissage en 5e au lieu de la 6e (apprentissage que je trouve déjà assez tardif à ce stade : à quand l'anglais dès le CP ? Voire encore avant, sous forme de jeux et de comptines ?). J'espère que nous serons nombreux à signer.

Visiteur

#8

2013-12-02 16:58

Fin de la destruction de l'Education !

Visiteur

#9

2013-12-02 22:48

Supprimer les classes bilangues, c'est signer l'arrêt de mort de l'allemand dans notre système éducatif !

Visiteur

#10

2013-12-02 23:03

Il est bien connu que les français ont un très bon niveau en langues vivantes...

Visiteur

#11

2013-12-02 23:14

A quand des réformes dont le but serait non pas de faire des économies, mais d'aider les enfants à apprendre dans les meilleures conditions possibles?

Visiteur

#12

2013-12-02 23:18

On prend vraiment les parents pour des andouilles...

Visiteur

#13

2013-12-03 03:58

Un recteur qui fait cela (payé grassement par les contribuables) est manifestement incompétent (pour ne pas dire nul).
Jean-Paul Confais
Professur des universités (Toulouse 2)
ex-président du jury du Capes externe d'Allemand

Visiteur

#14

2013-12-03 10:27

l'allemand est toujours dans le collimateur , nous , enseignants d'allemand devons en permanence nous "battre" et justifier notre enseignement , cela devient vraiment épuisant ! et ça n'est pas fini en ces temps de rigueur budgétaire où l'on essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

Visiteur

#15

2013-12-03 10:39

Mère de 3 enfants dont l'ainée a pu bénéficier d'une classe bilangue dès la 6ème il y a 4 ans; mais la deuxième a vu son choix réduit quand aux options linguistiques disponibles en 5ème cette année! Et pour la 3ème ??? Plus de choix du tout ?!?
Non, que voulons nous comme enseignement pour nos enfants ??? L'apprentissage des langues s'accompagne d'une ouverture culturelle et d'une capacité à mieux communiquer et donc connaitre autrui plutôt que de se recroqueviller dans nos petites habitudes !

Visiteur

#16

2013-12-03 13:20

Je suis moi-même ancien prof d'allemand, ai travaillé pendant 30 ans dans le même lycée de Poitiers et ai vu disparaître un poste de certifié sur deux lorsque ma collègue, également certfiée, et moi-même avons pris notre retraite en 2010. Un poste d'agrégé + 1 stagiaire ne faisaient pas le compte!
Jacques Gouin


Visiteur

#17

2013-12-03 18:18

Cette proposition, si elle voit réellement le jour, risque de marquer un nouveau coup dur pour l'enseignement de l'allemand en France.

Visiteur

#18

2013-12-03 19:51

Politique éducative désastreuse qui renvoie les jeunes Français toujours plus loin des objectifs affichés.

Visiteur

#19

2013-12-03 20:24

quelle bonne idée quand on voit les résultats de l'étude Pisa ... ou comment couler encore davantage notre système éducatif !

Visiteur

#20

2013-12-03 20:33

En matière de langues, la richesse et l'efficacité sont dans la diversité. Il est pour le moins curieux qu'un Recteur ne l'aie toujours pas compris au début du XXIème siècle...

Visiteur

#21

2013-12-03 23:07

En tant que professeur d'allemand, je m'étonne fortement que l'année même où nous célébrons les 50 ans de l'amitié franco-allemande, il soit question de supprimer les classes bilangues alors qu'elles ont été créées pour redynamiser l'enseignement de l' allemand en France!

Visiteur

#22

2013-12-04 08:50

suppression du projet

Visiteur

#23

2013-12-04 10:21

Il faut continuer à se mobiliser pour que vive la diversité linguistique.

Visiteur

#24

2013-12-04 11:40

Etant données les difficultés des étudiants lors de l'arrivée dans l'enseignement supérieur (c'est le domaine dans lequel je travaille), puis les problématiques professionnelles liées à un manque d'exploration des recherches internationales par les professionnels (par manque de compréhension des langues), il faudrait plutôt envisager de fortifier l'apprentissage ludique des langues dès le plus jeune âge dans le système éducatif!!!

Visiteur

#25

2013-12-04 11:46

Les dirigeants vont-ils trouver une solution pour leurs propres enfants en les inscrivant dans des cours particuliers, des séjours linguistiques ou des écoles hors-contrats ? Ou pensent-ils que deux heures de langues en 4e et 3e vont être suffisantes pour leur permettre d'intégrer les mêmes grandes écoles que eux ?
Facebook