Pétition contre les 4 escalators de Pornic

Pétition contre les 4 escalators de Pornic / Annonces / précision concernant la convention-voir annonce précédente / Commentaires


Visiteur

#1

2015-11-02 20:29

il faudrait fouiller un peu pour savoir si ce compromis est valide (date de signature, forme, délibération autorisant la signature, avis des domaines etc), il y peut-être une faille quelque part.
Cdlmt
Panthere44

#2 Re:

2015-11-03 00:10

#1: -  

Je peux rassurer de ce côté là, fouiller c'est en train d'être fait, un recours, contre cette vente, a été déposé auprès du tribunal administratif; ce recours n'a pas été déposé par l'ADRP car son président s'y est opposé quand il était temps de prendre la décision.

Il serait bon de publier intégralement la dernière lettre du maire, et pas seulement le résumé qu'en fait le Président de l'ADRP.

La vigilance doit rester de mise, et il ne faut accorder aucune confiance aux "garanties" qui pourraient être données lors de "concertations "et "réunions". Quels que soient les termes d'un compromis de vente voulu coûte que coûte par l'ancien maire puis par le maire actuel, le promoteur mènera les travaux à sa guise et n'aura strictement rien à faire des "garanties" évoquées ci-dessus, escalators ou pas le site sera complètement défiguré et la vue actuelle vers le port disparaîtra à coup sûr.

C'est à l'ensemble des Pornicais, et pas seulement à l'ADRP, de se saisir de ce dossier et de faire des propositions constructives pour la mise en valeur de ce site, site dont la vente à des intérêts privés n'est pas forcément indispensable aux intérêts de la ville et de ses habitants.

Panthere44

#3 Compromis de vente, acte de vente, convention?

2015-11-03 00:19

Il y a ces trois expressions dans les deux interventions du Président de l'ADRP, il faut clarifier, et publier intégralement la réponse du maire. L'imprécision n'est pas de mise dans ce dossier qui connaît actuellement des développements judiciaires.

Merci d'avance.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook