Pétition contre les 4 escalators de Pornic

Contacter l'auteur de la pétition

communiqué de l'ADRP au sujet des projets d'aménagement du site

2017-05-17 08:39

Les projets sont consultables sur le site du Courrier du Pays de Retz : toutes les personnes intéressées par la ville de Pornic peuvent votées, même non pornicaises.

L’ADRP remercie la Mairie d’avoir pris en compte les souhaits émis par les 1000 signataires de la pétition (internet et papier) organisée par notre association en ayant abandonné le projet initial et en ayant organisé une compétition  entre trois architectes. Elle apprécie également l'organisation de la communication autour de ce projet, notamment la tenue d'une exposition sur les projets permettant  à tout-un  chacun de donner son avis sur le devenir de cet espace, qui appartient aux Pornicais depuis que le Sieur Paynot l’a légué à la Ville de PORNIC, le 10 janvier 1718.  

Pour élaborer ces projets, le Conseil Architecture Environnement et Urbanisme (CAUE), diligenté par la Mairie, a réalisé un Cahier des Charges dans lequel le projet devait notamment préserver les vues sur Gourmalon, le Vieux Port et la mer, depuis la rue Foch, préserver les escaliers Paynot et le muret de pierres rue Foch.   Trois cabinets d’architectes ont étudié le projet.  

Le Conseil d’Administration de l’ADRP s’est rendu à l’exposition présentant les 3 projets et après examen de ceux-ci, fait part des observations et recommandations suivantes :  

En ce qui concerne le projet n° 1 (bureau IDE.A Architectes de Nantes) : La passerelle qui relie la rue Foch au belvédère est une bonne idée, car cela enjambe le jardin qui est ainsi préservé et reste accessible aux Pornicais. Mais le bâtiment construit rue de La Marine ne s’intègre pas dans le site et ne valorise pas l’ancien garage.

En ce qui concerne le projet n° 2 (Sandra Troffigue) : Le bâtiment construit rue de la Marine s’harmonise bien avec le garage (lui-même réhabilité en salle d’exposition), en reprenant les codes architecturaux de celui-ci. Par contre, le jardin est quasi inexistant et n’est plus accessible aux Pornicais.  

En ce qui concerne le projet n° 3 (Cabinet rennais Peoc’h Rubio) : Le bâtiment construit rue de la Marine ne s’intègre pas dans le site, il ne respecte pas les codes architecturaux de notre ville. Mais il garde le jardin et le laisse accessible aux Pornicais.  

En conclusion :   Le Conseil d’Administration de l’ADRP, après en avoir délibéré, affiche sa préférence pour le Projet n°2, notamment pour l'architecture retenue pour la partie de l’immeuble construit côté rue de la Marine.  

L'ADRP souhaite cependant que la version finale de ce projet prenne mieux en compte l'aménagement paysager de la partie haute en agissant sur deux points :  

-         Assurer la pérennité du jardin existant en  veillant à ce qu'il reste inconstructible quel que soit son statut juridique et que les Pornicais puissent ainsi toujours en tirer avantage. Il faut noter, en effet que ce  jardin est l’unique espace vert existant dans la ville Haute. Sur ce point, le projet 2 pourrait peut-être s'inspirer des projets 1 et 3.  

-         "Verdir" de manière significative la terrasse qui permet d'avancer vers la mer afin de l'adoucir.         

En l'état, son style moderne contraste trop avec  l'environnement    ancien (chapelle, muret) dans lequel elle doit s'insérer.     

 


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (1)

exposition des projets des 3 cabinets d'architectes pour ce site

2017-05-09 15:28

Du vendredi 12 mai au mardi 23 mai aura lieu une exposition des 3 projets proposés, dans l'ancien garage des pompiers 28 rue de la Marine à Pornic.

La population sera consultée pour donner son avis, soit en se rendant sur le lieu de l'exposition où une urne sera déposée, soit par le biais du Courrier du Pays de Retz du vendredi 12 mai avec un coupon-réponse.

L'exposition sera ouverte de 9 à 12h et de 14h à 18h et elle se terminera à 12h le mardi 23.

Je vous invite bien sûr à donner votre avis.

En principe aucun projet ne devrait entacher la vue sur le vieux port.


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (0)

voeux ADRP

2016-01-26 12:57

Cher(ère)s pétitionnaires

L’Association pour la defense de la ria et du littoral de pornic (ADRP) a le plaisir de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2016.

Nous espérons que cette année sera porteuse d’une bonne nouvelle en ce qui concerne le sujet de cette pétition : la protection du Jardin Paynot (« escalators ») et plus globalement celle du centre historique de PORNIC.
A ce jour, nous sommes toujours dans l’attente de pouvoir participer à l’élaboration d’un projet sur ce site en partenariat avec la Mairie.

C’est grâce à votre mobilisation que le projet initial a été stoppé : Sans votre soutien, ce résultat n’aurait pas été possible.

Mais il ne faut pas relâcher notre vigilance : vous avez été plus de mille personnes à signer la pétition, il faut continuer, pour cela n’hésitez pas à faire circuler le lien pour rassembler d’autres signatures.

De toute évidence la sauvegarde et la protection de la ville de Pornic et son littoral sont au coeur de vos préoccupations citoyennes.
Vos idées et suggestions en la matière sont importantes et nous intéressent. Faites-nous en part. Ou mieux encore rejoignez-nous en adhérant à l'ADRP,* fer de lance de la défense des valeurs que nous partageons.
Plus nous sommes nombreux, plus riche sera notre réflexion et plus lourd nous pèserons dans le débat des idées auquel nous participons et dans les actions que nous menons.

Cordialement
Le Conseil d’Administration

Contact : adrpornic@orange.fr

* Adhésion individuelle 20 € / an
Couple 30 € / an


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (3)

précision concernant la convention-voir annonce précédente

2015-11-02 17:41

concernant le compromis de vente du terrain de la rue Foch, escalier Paynot,

je ne voulais pas dire que la convention serait signée le 31 août 2017 mais que le 31 août est sa date d'expiration :

si elle n'est pas signée elle expire sauf prolongation, mais elle peut être signée bien avant. 

avec nos excuses.


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (3)

aménagement du site : réponse du nouveau maire

2015-11-02 14:52

par courrier du 27 octobre, Jean-Michel Brard, maire de Pornic, nous informe que l'acte de vente sera signé le 31 août 2017 avec une modification de la convention.

Mr Le Maire dit partager nos exigences et travailler actuellement à la rédaction d'un cahier des charges les formulant.

Les projets feront l'objet d'une concertation avec la population et l'association.

Il va de soi que nous restons et resterons vigilants quant à la préservation de la vue.


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (0)

lettre à Mr le Maire il y a un mois et conclusion.

2015-02-21 16:09

 

Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic (ADRP)

 Monsieur Jean-Michel Brard

Maire de Pornic

Mairie de Pornic

44210 Pornic

Le 22 janvier 2015

 

Objet : Projet immobilier avenue Foch/rue des Sables

 

Monsieur le Maire,

 

Lors des différents entretiens au cours desquels nous avons abordé ce dossier, vous nous avez expliqué que, d'une part un avenant avait repoussé au 15 juin 2015 la date limite à laquelle le compromis de vente expirait si certaines conditions n'étaient pas réalisées et, d'autre part, que la procédure judiciaire initiée par une personne privée gelait en quelque sorte le projet puisqu'aucune procédure de consultation de la population n'était envisageable tant que  la justice ne s'était pas prononcée.

 Nous en avons pris bonne note.

 Le 22 mai 2014 nous vous avons remis une pétition, qui avait recueilli plus de 1000 signatures, et qui détaillait nos demandes concernant ce projet : gel du projet, consultation directe de la population, maintien de la vue etc...

 Nous ne revenons pas dessus, mais la teneur des discussions que nous avons eues ensemble sur le fond du dossier nous autorise à penser qu'il se pourrait qu'il y ait un malentendu sur la vraie position que nous avons sur ce sujet. Nous pensons utile de le dissiper dès maintenant.  

 Vous nous avez informés en effet que pour des raisons de fiabilité quotidienne il n'y aurait pas d'escalators stricto sensu mais une liaison mécanique à définir d'une part, et, d'autre part, que le projet immobilier à cet endroit était maintenu. Il ne fallait plus, en conséquence, appeler ce projet escalators et vous sembliez penser que la suppression des escalators suffisait à redonner toute sa légitimité au projet…

 Si l'abandon des quatre escalators est certes une bonne chose, cela reste un détail au regard des autres aspects du projet qui soulèvent de notre part des objections majeures.

 Ces objections sont d'ordre esthétique, éthique et économique.

 D'un point de vue esthétique, nous considérons que ce projet est incompatible avec la sauvegarde du vieux Pornic. Cette trouée vers le large étagée sur plusieurs plans est absolument unique et doit être conservée dans toute sa largeur. Le muret de pierres anciennes à mi-hauteur d'homme, la descente vers le jardinet, la végétation, la vue, tout cela procure à ceux qui déambulent dans cette avenue une intense satisfaction, une impression de repos et d'ouverture qui doivent être conservés. Cette fenêtre sur toute la ria est située, idéalement, juste devant la charmante chapelle de la maison de retraite  permettant ainsi aux passants de s'asseoir sur le muret en la regardant ou, en se tournant, de regarder la vue. L’architecture urbaine dans cette avenue  principale de Pornic est très homogène et cet endroit est sans doute le plus agréable et, certainement en tous cas, le plus harmonieux de tout Pornic.

 L'immeuble prévu qui prendra toute la hauteur allant de la rue des Sables à l'avenue Foch, la liaison mécanique qui fera de même, la suppression du muret, la suppression du jardinet donneront un coup fatal à l'un des endroits les plus charmants de Pornic. La vue naturelle sera amputée d'au moins la moitié, l'autre moitié étant remplacée par une terrasse artificielle donnant accès à une vue partielle et indirecte. L'immeuble avec liaison mécanique étouffera la chapelle qu'il deviendra très difficile d'apercevoir d'en bas d'autres points de la ville, l'endroit deviendra une sorte de carrefour commercial avec ascenseur ou autre totalement incompatible avec la sauvegarde du  site actuel.

 Enfin dernier point concernant l'esthétique, la construction de l'immeuble occultera de manière irrémédiable le point de vue  vraiment exceptionnel que l'on peut avoir des fenêtres et du balcon de la maison de retraite. Cette vue, indépendamment de savoir qui en bénéficie, est tellement belle qu'elle doit être conservée à tout prix.

  Cette toute dernière remarque est d'autant plus évidente que, d'un point de vue éthique cette fois-ci, nous sommes très choqués de voir  que des considérations purement commerciales et financières ont conduit la mairie précédente à supprimer la servitude "altius non tollendi"  qui existait en faveur des vieillards de l'hôpital et que la mairie d'alors , en 1964, avait accepté lors de la vente du terrain par l'hôpital.

 Il faut réaliser en effet que les personnes âgées de la maison de retraite n'auront plus du tout cette vue de leur salle de séjour. L'immeuble projeté la leur supprimera en totalité. Nous savons de manière certaine que les résidents et résidentes sont très attachés à cette vue qui prend une place  très importante dans leur vie devenue, de fait, très sédentaire et toujours un peu triste du seul fait de la vieillesse.

 Cet hôpital, ce jardinet, ce muret, cette vue tout cela avait été conçu pour rendre agréable le cœur de la ville de Pornic tout en faisant profiter les plus défavorisés.

 La mairie précédente a donc commis une faute morale importante en tirant un trait sur toute une tradition datant de 1718, date à laquelle « l'hôpital pour les pauvres », qui comprenait le jardinet et le muret, a été fondé. Faute morale aussi du fait que le maire d'alors, en 2009, était à la tête de la communauté de communes (donc de l'hôpital) et de la ville de Pornic, et se trouvait donc en position de flagrant conflit d'intérêt. Il aurait donc dû consulter la population avant de faire le choix de sacrifier les personnes âgées au profit d'intérêts commerciaux et immobiliers. Choix confirmé malheureusement par le conseil municipal d'alors qui décidément ne sort pas très grandi de tout ce dossier.

 Cela est d'autant plus choquant que la mairie  n'hésite  pas à mettre en avant le fait que l'une de ses  préoccupations majeures dans ce projet était  de faciliter l'accès aux personnes handicapées, lui permettant ainsi de donner une coloration sociale au projet. Alors que, dans les faits, nous assistons à l'inverse. En effet derrière ce souci des personnes handicapées se cache un manque de considération évidente pour les personnes âgées dont le sort fait peu de poids face à des considérations purement mercantiles. Ce projet constitue une régression sociale, de notre point de vue, privilégiant les plus favorisés qui "volent" ainsi la vue  aux moins favorisés.

 Enfin d'un point de vue économique, nous avons cru comprendre que  l'un des buts principaux du projet était de revitaliser le centre ville en créant une galerie commerciale.  Comment ne pas noter l'incohérence totale de la politique de la mairie qui a développé,  et continue de développer (voir la zone de l’Europe) de manière considérable les zones commerciales autour de Pornic au détriment du centre ville et qui, maintenant, veut créer une petite zone commerciale dont tout le monde sait qu'elle est vouée à l'échec, la rentabilité du projet étant de fait assurée par les logements. On risque donc de voir le centre ville de Pornic défiguré sans même atteindre l'objectif visé.

 

Nous sommes donc très opposés au projet tel qu'il est prévu dans le compromis de vente signé avec Performance et Promotions et ce n'est pas le simple abandon des escalators qui changera notre position.

 Nous voulons que l'immobilier respecte le  site en abandonnant l'idée d'un immeuble allant de la rue des Sables à l’avenue Foch, maintenant ainsi l'intégralité de la vue actuelle avec son jardinet et son muret de pierres anciennes.

 

C'est pourquoi nous pensons que la décision conservatoire que vous avez prise en ne faisant que prolonger la durée de vie du compromis de vente est irréaliste car elle ne tient pas compte du fait que c'est l'ensemble de l'économie du projet qui doit être revu.

 Nous sommes inquiets d'ailleurs de ce qui va advenir dans les faits. En effet, la date de juin 2015 nous semble incompatible avec la procédure judiciaire en cours d'une part et, d'autre  part, avec la consultation de la population large et honnête avec la présentation d'une alternative  au projet actuel  qui doit être organisée.  Tout cela prendra nécessairement beaucoup de temps.  Allez-vous proroger le compromis une fois de plus?

 Il eût été plus cohérent et plus réaliste d'annuler le compromis de vente en reprenant le dossier à zéro quitte à négocier des indemnités de résiliation ce qui doit être assez facile, la mairie étant en position de force. Et même si cela coûte un peu à la ville, la sauvegarde du vieux Pornic le mérite amplement et il sera facile de faire des économies sur d'autres plans.

 Soyez assuré, Monsieur le Maire, de notre détermination mais aussi de notre disponibilité pour discuter sachant cependant que nous n'accepterons pas que le centre ville de Pornic soit la victime d'un projet, préparé de longue date en toute opacité, et qui fait fi du contexte social et environnemental qu'il se doit de respecter.

 Je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes sentiments distingués.

  

Michel Vandier

Président de l' ADRP

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 A la suite de lettre, le Maire de Pornic a téléphoné au Président de l'ADRP. Le compromis de vente court jusqu'au 31 août, la liaison mécanique ne sera sans doute pas des escalators. il n'y a aucunengagement et surtout pas d'écrit.

La vigilance reste de mise.


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (4)

AG Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

2014-07-04 19:09

l'Assemblée Générale de l'ADRP, sur qui s'adosse cette pétition, aura lieu le lundi 11 août 2014 à 10h à la Maison des Associations, 4 rue de Lorraine à Pornic.

Si vous désirez mieux connaître celle-ci, vous pouvez assister à cette assemblée générale ou simplement adhérer. La cotisation est de 20 € (30€ pour un couple).

Vous pouvez vous renseigner sur l'association et ses actions avec son site internet : adrp.fr.

adresse mail : adrpornic@orange.fr

L'association a besoin de votre soutien.


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (1)

compte-rendu du rendez-vous du 22/05 avec Mr Brard, Maire de Pornic

2014-05-27 14:30

L’ADRP a rencontré le Maire de Pornic le jeudi 22 mai. Il a écouté la requête que nous avons lue et qui reprend les conclusions de notre pétition (1071 signatures). Nous lui avons ensuite remis la pétition, accompagnée des commentaires que vous avez pu rédiger sur internet.

Nous avons joint au dossier des photos du site avec des vues prises du port et de l’arrière de la Chapelle ainsi que les pages du dossier administratif faisant référence à l’ancienne « servitude de vue » ainsi que celle du dossier de partenariat pour la rénovation de la Chapelle et qui traite aussi de l’importance de la vue.

Grâce à vous nous avons obtenu les engagements suivants :

- Le gel du projet pour une durée d’au moins un an.

- Le principe de sa modification substantielle s'il apparaît que cela soit nécessaire pour préserver le site

- L'organisation d'une large concertation avec la population avec éventuellement une exposition dans la chapelle de l'hôpital.

 

Nous devons cependant rester très vigilants, puisque le Maire fixe pour le moment trois contraintes aux évolutions du projet : même si le principe des escaliers roulants en plein air est abandonné, celui d’une liaison mécanique demeure et il veut également que cette opération s’effectue à coût zéro pour la collectivité, ce qui signifie qu’il y aurait bien un projet immobilier et enfin, il conserverait l’idée de la création d’un espace commercial de 250 m² pour y installer une enseigne. Dans son esprit, l'essentiel est la liaison mécanique, l'immobilier n'étant là que pour la financer. Nous avons rappelé l’exigence de la préservation de la vue directe sur le port depuis la rue.

 

Le nouveau directeur de cabinet du maire, qui prendra ses fonctions en août prochain, sera le directeur du projet. Les discussions ne commenceront donc qu'après, probablement pas avant septembre.

 

Nous reparlerons donc de tout cela à ce moment là. En attendant nous laissons la pétition ouverte : elle permet de diffuser l’information et de garder le contact avec vous via internet.

 


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (19)

actualité de la pétition

2014-05-09 18:52

L'ADRP a RV avec Mr Le Maire jeudi 22 mai.

Avec les signatures papiers nous sommes à 943 signatures.

Encore un petit effort, faîtes le tour de vos amis, voisins, relations, contacts qui pourraient nous soutenir dans notre action.

merci

 


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic

Commentaires (12)
Facebook