Pétition contre les 4 escalators de Pornic

En face de la Chapelle de l’hôpital, rue Foch, le petit jardin public entre deux maisons est le seul endroit restant qui offre, sur une trentaine de mètres, une vue sur le port, la mer et un coin du château depuis la ville haute. Cet espace dégagé fait partie du charme qu’il y a à déambuler entre la ville basse et la ville haute. Il a toujours été préservé : il existait déjà sur le plan cadastral de 1825, avant même que la Chapelle ne soit construite. A cet endroit, la jonction entre la rue Foch et la rue de la Marine, est assurée par un escalier.

Or, la presse a relayé -tardivement- le vote de principe des élus, en juin 2013, sur un projet immobilier occupant presque tout cet espace. Cette opération immobilière comporte - ce qui est présenté comme une plus-value touristique - 2 doubles escalators, 9 logements, un espace commercial  de 500 m² sur 3 niveaux, une esplanade centrale et 18 places de parking, selon la presse. Si tout cet espace appartient actuellement à la ville, petit jardin et bâtiments  inclus, le point de vue appartient, lui aux Pornicais comme aux touristes….

Nous constatons que le projet a été rendu public par la presse 6 mois après le vote « de principe » des élus, nous constatons que la mairie ne communique absolument pas sur son contenu alors même qu’il est probable que la délivrance d’un permis de construire est imminente. Il est à craindre que demain ou dans quelques semaines, nous soyons tous mis devant le fait accompli, avec des engagements à l’égard d’un promoteur immobilier sur lesquels il sera impossible de revenir.

En l’absence d’informations claires, les seuls éléments permettant de porter un jugement sur ce projet sont la « vue d’architecte » qui a été publié dans la presse. Qu’y voyons-nous ?

-          4 escalators en plein air

-          Un immeuble massif de trois étages et un autre plus bas

-          Une esplanade bétonnée à mi hauteur de l’espace, à laquelle aboutit un ascenseur…

-          Une entrée de parking au niveau 0

Qu’est-ce que nous ne verrons plus jamais ? Le petit jardin « historique » et son aperçu sur le port et la mer qui faisaient partie du charme de Pornic !

Ce projet soulève plusieurs problèmes et questions :

-          L’harmonie du site n’a pas du tout été prise en compte.

-          Que restera-t-il du panorama sur la ville basse après sa réalisation ? L’immeuble est bien sûr construit à l’endroit offrant le meilleur point de vue allant jusqu’à la mer et le château.

-          Que restera-t-il du petit jardin, seul espace vert de la ville haute ?

-           Pourquoi 4 escalators ? Un escalator ne peut pas être emprunté par des personnes à mobilité réduite. Encore moins quand les 4 escalators seront en panne, ce qui n’est pas rare avec des escalators extérieur.

-          Un ascenseur devrait pouvoir être intégré d’une autre manière.

-          500 m² de magasins, est-ce vraiment nécessaire alors que les commerces actuels ont du mal pour certains à subsister et à trouver preneur.

Ce projet est donc avant tout une opération immobilière. Il ne faut pas « muséifier le centre historique », mais nous en sommes loin. De nombreux espaces publics du port ont déjà été sacrifiés : passage « cœur et crème », vue publique du palier de l’escalier Galipaud sur Gourmalon (par la surélévation du Bazar du Port), occupation par des immeubles sans caractère d’espaces qui participaient au charme de la ville comme la construction de deux immeubles dans le petit jardin au figuier près de l’ancien garage Gasse , là où un seul immeuble aurait suffit, en fond, pour laisser un espace libre et éviter de créer une barre d’immeubles. Le charme de Pornic tient aussi à son étagement, atout que ne possèdent pas les autres stations balnéaires du secteur ; à multiplier les permis d’élever des étages on gomme petit à petit cet effet.

Le « projet escalators » est un projet du même genre et le fait que l’ensemble des élus l’ait approuvé, même avec réticences, ne doit pas nous décourager pour manifester notre opposition.

Nous ne sommes pas contre l’aménagement de cet espace qui, avec le départ de la police municipale et le non entretien du petit jardin n’a plus de fonction claire. Mais est-ce que garder cet espace, l’embellir et y mettre un cheminement en zig-zag ne serait pas plus simple, plus agréable pour tous, et moins dispendieux ?

La population n’a pas été consultée. Aussi demandons-nous à Mr Le Maire de Pornic que ce projet soit immédiatement gelé et tout contrat avec un promoteur immobilier suspendu. La ville de Pornic doit présenter aux pornicais un projet alternatif n’ayant pas pour objectif premier de transformer le centre ville en une banale galerie marchande avec escalators et boutiques. Nous souhaitons un projet imaginatif qui mettra d’abord en valeur l’authenticité du patrimoine esthétique et touristique de notre cité.


ADRP, Association pour la Défense de la Ria et du littoral de Pornic    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.
Facebook