Une autre conception du pont Mathilde à Rouen?

Depuis toujours la ville se reconstruit sur la ville, ce qui fait le bonheur des archéologues !

D’incendie en incendie, de destruction en destruction, Rouen s’est toujours reconstruite sur ses ruines, mais à chaque fois avec une conception de l’urbanisme adaptée à une situation nouvelle qui émerge.

Ainsi sous l’ère Lecanuet, notre ville a été pensée autour de la voiture: autoroutes urbaines, parkings en silo ou en souterrain, en plein centre-ville, négligence des transports en commun, disparition de la place du vélo en ville, et construction d’un pont autoroutier en cœur de ville, le pont Mathilde.

Celui-ci ayant été victime d’un incendie en octobre 2012, à l'exemple du passé, il est logique et indispensable de repenser les fonctionnalités de ce pont à la lumière des changements constatés et prévisibles de notre mobilité.

Osons la ville de demain !

Pour le stationnement l’avenir est aux parcs relais (P+R) hors la ville, celui de la mobilité urbaine est aux transports en commun, à l’auto partage, aux modes doux (marche, vélos, roulettes). Déjà on constate une diminution sensible de l’usage de la voiture dans les grandes villes européennes.

C’est pourquoi il faut profiter de la réfection de ce pont pour en réduire l'effet de coupure et lui donner une fonction urbaine en accueillant les transports en commun, les vélos et les piétons.

Ainsi devraient être étudiés et réalisés la circulation piétons et vélos entre les 2 rives et l'accès piétons et vélos à l'île Lacroix par le pont Mathilde : une passerelle en encorbellement ou sous le pont, avec rampe inclinée vers le centre sportif. Cet aménagement faciliterait les déplacements pendulaires des habitants des quartiers est de Rouen vers les zones d'activités de Rouen et Sotteville ainsi que, dans l'autre sens, de Rouen rive sud et de Sotteville vers le CHRU, la fac de médecine et les zones d'activités (Aubette Martainville, Deux rivières) : le potentiel d'utilisateurs est considérable !

Un jour, il faudra aussi desservir la future gare « Saint Sever » en transport en commun. Pourquoi pas grâce au pont Mathilde ?

Et bien d’autres idées pourraient naître d’une réflexion collective. C’est pourquoi les associations signataires vous invitent à adresser à nos décideurs cette pétition pour que le pont Mathilde rénové connaisse une autre utilisation.

 

 

Sabine, l'association des usagers cyclistes de Rouen et agglomération, http://rouensabine.fubicy.org/

CPTC, Comité Pour les Transports en Commun, http://cptc76.over-blog.fr/

FNAUT, Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports, www.fnaut.fr

Rue de l'Avenir, association pour l'amélioration de la qualité de vie en ville, www.ruedelavenir.com

 

 

 

 


Sabine Rouen, fnaut HN, rue de l’avenir, CPTC    Contacter l'auteur de la pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook