Traitons de la problématique de la densité et de la cohérence des quartiers en conseil municipal de la ville de Rennes.

Pour que les élus de Rennes tiennent compte des remarques exprimées par les rennais attachés à leur cadre de vie, pour préserver la cohérence des quartiers et limiter la hauteur maximale des constructions principales,

densiteurbaine.jpg

Signez la pétition afin d’atteindre les 1000 signatures pour inclure ce sujet qui nous touche tous, et le traiter en conseil municipal de la ville de Rennes !

La plaquette « RENNES 2030 se révèle » met en avant un grand nombre d'information sur "la vie" à Rennes :

  • Rennes 2030 - Axe 3 - Profitons de la vie dans tous nos quartiers (p20)
  • Promouvoir la participation citoyenne à travers des dispositifs de concertation adaptés à chaque projet (p20)
  • L’identité urbaine des quartiers confortée (p23)

Nous notons aussi qu’aujourd’hui, dans le PLU actuel, la constructibilité est ciblée sur les axes structurants, ce qui a permis de ne pas modifier l’ambiance de certains quartiers (pavillonnaires, maisons de ville, immeubles au milieu des jardins). Demain, pour aller plus loin, une vigilance sera portée à l’intégration des nouvelles constructions dans leur contexte, dans ce qui les entoure.

Enfin, les élus de la ville de Rennes font eux-mêmes l’autopromotion d’une démocratie citoyenne exemplaire :

  • Sébastien Sémeril monte lui aussi au créneau pour défendre la concertation menée : « Avec les Rennais, on a parlé de ville comme jamais, sans polémique. Et quand un Rennais vous dit en réunion, ce qui se fait à Rennes, c'est moche, il faut l'entendre. »
  • La maire, Nathalie Appéré, défend elle aussi son projet de démocratie participative et retient un chiffre : « Plus de 50 000 visiteurs uniques sur le site Rennes 2030. Et figurez-vous qu'ils n'étaient pas tous membres de mon cabinet ! On prend à bras-le-corps les enjeux de logement, de mixité sociale, de qualité de vie du quotidien...

MAIS, TOUJOURS PAS DE CONCERTATION

La concertation exemplaire défendue par la ville de Rennes se résume à :

  • 7 cafés citoyens comptabilisant 268 participants
  • 4 ateliers thématiques avec 86 participants
  • 2 cafés débats et 34 participants
  • 1 questionnaire en ligne 180 réponses

L’orientation de l’urbanisme de Rennes (215 000 rennais (INSEE 2015)) ne peut pas se baser sur 180 réponses à un questionnaire en ligne et d’autres manifestations comme les cafés citoyens (268 participants) et cafés-débats (34 participants).

Le projet PLU 2018 soumis à l’enquête publique, fait état d’une absence flagrante de concertation sur la densification et la hauteur des bâtis. Les orientations d’urbanisme de Rennes ne peuvent être dessinées qu’à partir d’une poignée de rennais, d’architectes et de promoteurs immobiliers.

TOUJOURS PAS D'ECOUTE

Le tissu urbain limitrophes aux zones UO1 et UG2a délimitées par la rue de Châteaugiron et l’avenue du Haut-Sancé, est constitué de quartiers pavillonnaires et d’immeubles à faible hauteur (2 à 4 étages).

La ville de Rennes n’a pas tenu compte de la pétition de 660 signatures demandant de limiter la hauteur (2 à 5 étages) des constructions dans les zones UO1 et UG2a délimitées par la rue de Châteaugiron et l’avenue du Haut-Sancé.

TOUJOURS PAS D'EGALITE

La méthode de concertation employée par la ville de Rennes pour la ZAC Haut-Sancé, a été fortement contestée par les habitants. En effet, la ville de Rennes procède à des invitations sélectives aux réunions publiques, information de concertation non accessible à tous les habitants, aucun compte rendu des réunions publiques.

Dans ce contexte non démocratique, la ville de Rennes revient sur de nombreux éléments du dossier de création de la ZAC Haut-Sancé (ex Landry Châteaugiron) pourtant acté en conseil municipal en Septembre 2016.

Nous sommes opposés à la densification démesurée, à la défiguration et au bétonnage de Rennes ! La densification doit garantir le maintien du cadre de vie, une urbanisation cohérente et égalitaire pour tous les habitants (actuels et futurs).

De nombreux problèmes ont été remontés par les habitants lors des réunions de concertation :

  • Une concertation de façade en 2016 et 2018
  • Colère sur le manque d’écoute affiché des élus
  • Colère sur les difficultés actuelles dans le secteur (circulation, transport, infrastructures)
  • La taille de 500 logements largement contestée (initialement 200 logements)
  • La hauteur des bâtiments largement contestée
  • Changement radical du projet ZAC par rapport à la concertation de 2016 acté en conseil municipal en Septembre 2016

Or, pour la ZAC Haut-Sancé (comme pour certaines autres ZAC de la ville), le secteur souffre déjà d’un enclavement, d’un défaut d’infrastructures publiques conséquentes à proximité

CIRCULATION ET ENVIRONNEMENT

  • Zone enclavée entre deux axes saturés, la rue Châteaugiron et la rue Auguste Pavie
  • Pas d’alternative à la voiture:
    • La station métro La Poterie est à plus de 1.2 km
    • Lignes STAR C1 et C2 non ponctuelles du fait de l’absence de voies dédiées de bout en bout (Chantepie <> République <> Cesson-Sévigné) et sont déjà saturées aux heures de pointe
  • Impact négatif sur la qualité de l’air
  • Tout projet immobilier d’ampleur (>300 logements) va encore augmenter le trafic routier (nuisances sonores, pollution, accidents…)

INTÉGRATION DANS LE TISSU URBAIN

Des tours de 7-9 étages porteraient atteinte à la physionomie, à l’identité du secteur Landry, La Poterie, Châteaugiron, Haut-Sancé essentiellement pavillonnaire associé à des immeubles à faible hauteur (2 à 4 étages).

DENSIFICATION

Respecter la densité historique de quartiers pavillonnaires et de densification douce

Donc encore une fois, signez la pétition afin d’atteindre les 1000 signatures pour inclure ce sujet qui nous touche tous, et le traiter en conseil municipal de la ville de Rennes ! Merci !

Signer cette pétition

Remplissez le formulaire ci-dessous pour signer cette pétition créée par Antoine Soubigou. L'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous fournissez sur ce formulaire.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook