Préservons la qualité des repas servis à nos enfants !

La Mairie de Paris souhaite centraliser la gestion de toutes les cantines parisiennes, actuellement gérées par les caisses des écoles des arrondissements. Ce projet risque fort de mettre fin à toutes les initiatives qui se sont mises en place localement.

Les parents parisiens ne souhaitent pas voir se dégrader la qualité des repas servis à leurs enfants !

Les parents demandent à ce que les caisses des écoles qui fonctionnement bien puissent garder leur autonomie !

Ils proposent également que tous les enfants parisiens puissent bénéficier d’une haute qualité de repas par la mise en commun des meilleures pratiques des Caisses des écoles de Paris, sur un modèle économique durable et responsable :

-        préserver un modèle économique durable et responsable, qui garantit une vraie traçabilité des aliments en circuit court (un intermédiaire maximum entre le producteur et le consommateur), et assure de plus une qualité gustative des repas servis et contribue à l'éducation au goût. 

-        dans ce cadre, la préparation des repas doit rester à échelle humaine et être réalisée par des personnels formés dans les écoles ou dans des cuisines locales desservant une école ou plusieurs, comme c’est le cas actuellement dans plusieurs arrondissements (5e, 13e …), avec arrivée et transformation de produits bruts le jour même et pas simplement réchauffage,

-        réduire l’empreinte carbone en privilégiant les producteurs locaux et en gérant toute la logistique en direct afin d’assurer des coûts les plus bas.

-        que la restauration ne soit pas confiée à un prestataire extérieur mais que les produits bruts continuent à arriver dans les cuisines où ils sont travaillés sur place le jour même par les cuisinières au plus près des enfants.

-        que les petits producteurs locaux puissent rentrer dans le champ des appels d'offre et que la taille des exploitations et ateliers de transformation ne puisse pas constituer un frein à leur sélection mais que l'on élargisse le périmètre des producteurs bio de proximité impliqués de manière pluriannuelle. Que l’on soutienne financièrement et contractuellement les producteurs dans leur conversion en Bio.

-        être plus ambitieux dans le % de Bio (la notion de 50% de « durable » est trop floue et peu ambitieuse alors que certains arrondissements sont déjà à plus de 60% de Bio).

-        étendre les démarches menées dans certains arrondissements sur la réduction et la gestion des déchets (tri sélectif et collecte des biodéchets dans le 2e arrdt, réduction des conditionnements dans le 5e, sensibilisation des enfants au gaspillage…) ou la mise en place de goûters en Elémentaire (13e).

Ce modèle est possible avec un coût/repas qui n’est pas plus élevé (exemple du 5e arrondissement qui est à 60% de bio, travaille avec des petits producteurs locaux, gère sa logistique et transforme les aliments bruts dans les cuisines de chacune de ses écoles à un coût /repas qui n’est pas supérieur aux autres arrondissements).

 


FCPE UL 5e-6e et Associations de Parents d'Elèves (Indépendants...)    Contacter l'auteur de la pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook