Pour le respect de la démocratie en Côte d'Ivoire

Ce 28 novembre, Alassane Ouattara a été élu président de la Côte d'Ivoire, avec plus de 54% des suffrages. Pourtant, quelques jours après et en toute impunité, Laurent Gbagbo, président sortant, s'auto-proclame à nouveau président pour cinq ans.  Ces élections, encadrées et financées par l'ONU et l'Union Européenne, doivent aboutir au seul résultat acceptable : un seul président, celui élu démocratiquement, Alassane Dramane Ouattara.

Pour cela, il faut intensifier les pressions sur Laurent Gbagbo, ne pas le laisser poursuivre ses manoeuvres. Un soutien intensif à Alassane Ouattara et à son nouveau gouvernement doit être franc et massif, pour que la paix et le développement reviennent sur l'ensemble du pays.

 

 

Facebook