Pour la fermeture de l'Abattoir de Sfax pour cause de non-respect de la loi et mauvais traitements

Le 26 septembre 2017, à 06:55, Nejmeddine Omheni, dans le réseau social Facebook, a publié une vidéo de l’abattoir de Sfax, sous le titre : « Appel urgent au Ministère de la Santé et à tous les citoyens de voir ce qui se passe dans l’abattoir de Sfax ». Ladite vidéo nous montre une vision d’horreur, pire que ce que l’on peut s’attendre à voir à l’intérieur d’un entrepôt abandonné : murs et sols sont dans un état déplorable. En effet, nous pouvons clairement apercevoir dans cette vidéo d’énormes taches de moisissure couvrant les murs, ces derniers ayant même une couche de peinture qui se craquelle à certains endroits, ce qui laisse à penser qu’en plus de l’insalubrité, ce lieu a pour autre problème d’être dans un état de délabrement assez avancé… Vous en conviendrez, le respect des normes d’hygiène et de sécurité sont bien loin d’être le cadet des soucis des responsables dudit abattoir. Comme si cela n’était pas suffisant, on remarque, en outre, un sol maculé de sang, très certainement infecté car non seulement celui-ci n’appartient pas à un seul animal (et la question se pose alors de savoir si celui-ci ne se serait pas, en plus, mêlé à un sang plus vieux, provenant des journées de travail précédentes…), mais également car le sol est jonché de cadavres d’animaux pourrissant çà et là, dans l’indifférence totale des employés, travaillant, par ailleurs, sans uniformes adéquats (coiffes protectrices, masques faciaux antibactériens, blouses, gants et bottes), et contribuant, ainsi, à salir un sol dans un état déjà pitoyable. Si voir l’état des lieux et la tenue des travailleurs, digne de badauds trainant dans les cafés, ne suffisait pas à se convaincre du manque de professionnalisme du personnel dans son ensemble, il n’y aurait, alors, qu’à ajouter à la liste le mauvais traitement des animaux en attente d’abattage. Ces mauvais traitements comprennent maltraitance physique inutile, gestes imprécis et aussi, et surtout, le fait d’abattre un animal devant tous les autres animaux en attente d’abattage, ce qui n’a pour effet, pourtant bien connu des professionnels de ce domaine, que d’instiller auxdits animaux une peur morbide, néfaste pour deux raisons: premièrement, les animaux paniquent, ce qui rend leur abattage futur plus compliqué pour les employés (vu qu’ils savent, alors, très bien ce qui les attend) et deuxièmement, de cette panique naîtra le phénomène de « viande pisseusse », qui affecte la qualité de la viande.

Aussi, nous contestons vivement ces agissements contraires à la loi et à l’éthique de travail du personnel responsable de l’abattoir de Sfax et demandons, donc, au Ministre de la Santé et au Gouverneur de Sfax de prendre les mesures qui s’imposent. 9yHj59iCF8ukwDFA5T4u_UoMZzLR8mBE5IEeuICmdjuLX1wO9cPKvHwU3hvZQIYVgzRFBzCGvc1yGJeG1bqrHHN4Mq628e_fTmdMoPvW6KD2aJPqr9-t8qkHSs__5BmuZOQ4HmRWGA2XyRt1qGmCT-1IkyEHpxBQr5LKmd0Wy7UNRJXg96DH78TM4paK4qdcIY-lKtftOu_uigHC9adMK.jpgoMNCzmRZrRS3hXmDFAQGYuOgQc_bc0ymSDduCjmk7WbI-J1gI0OTAiw-hGGrTk3YQdZ_zrzPOGKNwME4mfADEeR7XDzbiX_ux-y-gao2Q0Kg8xE47xCsSirEtnQMSLQoCZYZSRHJPnRjs3KGGKEfcxbEmGMoGYu5OAo53PY8CKrGdNqA5Rd7Vabn0vA6P8pIsxGvpxUQUqGyuxDvmdR4l.jpg


Yasmine Berrebeh, Association La voix des animaux.    Contacter l'auteur de la pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook