Pétition contre l'expulsion vers la Guinée de la famille Sow

À Monsieur le Premier Ministre Charles  MICHEL ; Monsieur le Secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo FRANKEN ; Madame la ministre de l'Enseignement Marie-Martine SCHYNS; Monsieur le Directeur Général de l'office des Étrangers Freddy ROOSEMONT;  Monsieur le Délégué Général aux Droits de l'Enfant Bernard DE VOS. 

Nous, collectif de soutien à la famille SOW, vous présentons une pétition contre le retour forcé en Guinée de Aïssatou SOW et de ses cinq enfants. 

La famille SOW vit en Belgique depuis 2015, date à laquelle la mère Aïssatou, originaire de Guinée a introduit une demande d'asile. Au bout de presque trois années, leur demande a été refusée. 

La famille s'est vue signifier la décision de quitter le territoire belge. Jusqu'à aujourd'hui hébergés par le CPAS d'Olne, la mère et ses cinq enfants ont dû se rendre dans un Centre de Retour à partir duquel ils seront très bientôt forcés à prendre un avion pour la Guinée.

Désormais sans-papiers, ils se retrouvent sans droit.  Privés de scolarité et séparés de leurs amis proches, les enfants âgés de 5 à 18 ans n'envisagent pas de retourner dans un pays qu'ils ont quitté par crainte pour leur vie. La maman y sera emprisonnée pour les opinions politiques de son mari aujourd'hui disparu. La fille aînée, 18 ans, va être mariée de force à un cousin. Sans protection familiale, les plus jeunes seront placés dans un orphelinat, sans scolarité où ils seront obligés de travailler à la culture des champs. La dernière des filles âgée de 12 ans risque également d'être mariée d'ici quelques années. De plus, la mère de famille rencontre des problèmes de santé récurrents qui nécessitent des soins spécifiques indisponibles dans son pays d'origine. 

Nous, collectif de soutien à la famille SOW, rappelons que les droits des enfants ne s'appliquent pas seulement aux enfants nationaux, mais aussi à tous les enfants vivant sur le territoire belge et ce, sans distinction. Nous dénonçons l'absence de l'examen d'intérêt des enfants dans cette procédure d'asile. 

Par solidarité , nous vous invitons à signer cette pétition afin que ces enfants puissent bénéficier de leurs droits en tant qu'enfants et ne soient pas les nouvelles victimes d'une politique migratoire inhumaine et discriminatoire.

Les établissements scolaires où étaient scolarisés les enfants, à savoir l'école communale d'OLNE, l'IPH, le CPH et le CRMT de HERVE, ainsi que les professeurs, les élèves, les amis et la société civile se joignent à cet appel et encouragent tous les citoyens à soutenir cette famille. 

 


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook