Pétition contre le projet sis avenue Edmond Parmentier 158 à Woluwe Saint Pierre

 Les habitants du quartier de l'avenue Edmond Parmentier dont la liste figure en annexe souhaitent par la présente exprimer leur vive opposition au projet immobilier qui fait l'objet d'une enquête publique du 28 août au 11 septembre 2017.

Ce projet vise à remplacer une villa quatre façades située au numéro 158 avenue Parmentier par un immeuble comprenant seize appartements et 24 emplacements de parking, le tout longeant l'impasse donnant accès aux Venelles, au Domaine Parmentier et à  la résidence Triade. L'opposition des riverains est motivée comme suit :

       Le projet constitue un précédent inacceptable pour l'avenue Parmentier, quartier résidentiel (hormis le n° 238-240 construit dans les années 70);

     L'impasse au sein de laquelle le projet propose de créer une rampe d'accès vers les garages souterrains est difficile d'accès, ce qui pose déjà de nombreuses difficultés en situation existante de sorte qu'il n'est pas souhaitable d'en augmenter encore le trafic;

       Les véhicules de livraison et de déménagement se stationneraient dans l'impasse étroite, ce qui aurait pour conséquence de bloquer l'accès aux services de secours, à  la maison de repos et à  l'immeuble d'habitation situé  en intérieur d'ilot;

      Le quartier souffre déjà actuellement d'un problème de mobilité et de stationnement important;        

      Le projet est totalement démesuré par rapport à  la taille de la parcelle et entrainera la perte d'un poumon vert et de 24 arbres de plus de 60 ans dans une partie déjà fort urbanisée de l'avenue;

      Il ne s'intègre pas dans le bati existant ;       

       


Le Collectif Parmentier    Contacter l'auteur de la pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook