Nationalisons les banques et ne payons pas la dette

Je ne suis ni un économiste, ni un Politicien, je n'adhère a aucun syndicat, je suis juste un citoyen Français membre de cette Europe en laquelle nous avons tous cru. Afin que vous puissiez comprendre pourquoi je me lance dans cette aventure qui aura pour but de Nationaliser nos banques, je vais prendre pour exemple l’Islande. En effet, même s’il est complètement ignoré des médias, s’il est loin ou quelle qu’en soit la raison pour ne pas en parler, c’est bien le pays à prendre comme exemple ! Payer pour les banques ? Même pas en rêve ! Sauver les banques ? Là bas, elles ont été nationalisées. Quand à la croissance actuelle de ce pays, elle se porte au mieux.

L'Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et selon les prévisions de la Commission européenne, elle a fait le triple du taux de croissance attendu pour l’UE en 2012. Pour 2013 la croissance devait atteindre 2,7%, principalement à cause de la création d’emplois, elle a en fait atteint 3.3 % L’Islande est le pays qui a nationalisé les banques privées et qui a emprisonné les banquiers responsables de la crise. L’Islande a été le seul pays européen qui a rejeté par un référendum citoyen le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers.

La révolte pacifique a débuté en 2008, sans que celle-ci soit décrite dans les pages des grands médias européens, qui ont mentionné dans des notes en bas de page que ce pays était un dangereux exemple à suivre. À la fin de 2008, l’ensemble des dettes de l’Islande égalait à 9 fois son PIB. La monnaie s’est effondrée et la Bourse a suspendu ses activités après une baisse de 76%.

Le pays a fait faillite et a ensuite reçu un prêt de 2 100 millions de dollars du FMI et 2 500 millions de dollars provenant des pays nordiques et de la Russie. Le FMI, comme d’habitude, a exigé, en échange des mesures « d’ajustement » soit des coupures dans les dépenses sociales qui ont provoqué la colère de la population, la chute du gouvernement et la convocation d’élections anticipées au début de 2009 dans lesquelles la gauche a remporté la majorité absolue et provoquant l’effondrement du Parti de l’Indépendance, un parti conservateur, qui était traditionnellement la force dominante dans le pays, qui n’a conservé que 23,7% des voix.

Le Mouvement Gauche-Vert a gagné 21,7%, Alliance sociale-démocrate 29,8%, le Parti progressiste 14,8% et Mouvement des citoyens 7,2%.

Johanna Siguroardottir a été choisi pour diriger le gouvernement réunissant des sociaux-démocrates, et les écologistes de gauche. En 2010, on a mis sur pied une assemblée constituante de 25 membres, des « citoyens ordinaires » pour réformer la Constitution. Cette même année, le gouvernement a soumis à un référendum sur le paiement ou non de la dette contractée par les banques privées en faillite au Royaume-Uni et dans les Pays-Bas, mais 90% des gens ont refusé de payer. Ses citoyens ont voté non à cause de l’effondrement de la Banque Icesave et les gouvernements de ces pays couvrent les dépôts à capitaux publics. Le FMI a gelé les prêts en espérant que l’Islande finirait par payer ses dettes illégitimes.

En septembre 2010, l’ancien Premier ministre Geir Haarde a été mis en procès pour négligence dans la gestion de la crise. Interpol a également émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien président de Sigurdur Einarsson. En avril 2011, les citoyens ont de nouveau dit "non" à un nouveau référendum sur le paiement de la dette.

Après cela, au mois de décembre la banque Landsbanki a décidé de retourner une partie de la dette. Le montant total des sommes versées par Landsbanki, selon Icenews à 350 milliards de couronnes, soit environ 33% de la dette totale. Pourtant, « les comptes Icesave ne représentent seulement 4% des obligations des institutions financières du pays, soit environ 4000 millions d’euros. 96% restant ne pouvait pas être renvoyé aux créanciers, il était impossible de le faire parce que le paiement des intérêts chaque année aurait dépassé les revenus du pays.

Dans les mots de l’économiste Jon Danielsson : « Les (banques) ont accumulé une dette égale à plusieurs fois le PIB annuel. Il n’y a aucune possibilité que les citoyens puissent payer cette dette. »Voici ce qu'il risque de se passer en France dans quelque temps si nous laissons faire les banquiers !!!

L'Islande, a réussi là ou tous les autres Pays ont abdiqué. Leur pouvoir d'achat a augmenté de 50 % en trois ans ! Aussi, je vous demande de signer cette pétition, je ne sais pas ce que ça va donner mais qui tente rien n'a rien ! Peut être que nous pourrons amorcer ainsi une lutte contre toutes ces banques qui outrepassent leurs droits. Peut être influencerons nous nos dirigeants et ferons nous avancer les choses. Unissons nous, car l'Union fait la force ne l'oublions pas !

Cordialement AMATO Alain

 

Nationalize the banks and do not pay the debt


I am neither an economist nor a politician , I adhere no union, I 'm just a French citizen member of the Europe which we all believed. So that you can understand why I 'm starting this adventure that will aim to nationalize our banks , I'll take the example of Iceland. Even if it is completely ignored by the media , it is far or whatever reason not to talk about it, it is the country to take as an example ! Pay for the banks? Not even dream ! Save the banks ? There, they were nationalized. When the current growth of this country, it does best .

Iceland has ended the year 2011 with an economic growth of 2.1 % and is forecast by the European Commission , it has three times the expected growth rate for the EU in 2012. 2013 growth has reached 3.3 % , mainly due to the creation of jobs. Iceland is a country that has nationalized private banks and jailed bankers responsible for the crisis . Iceland was the only European country that has rejected a citizen referendum rescue private banks , leaving collapse some of them and judging many bankers for their financial crimes.

Peaceful revolt began in 2008 , but that it is described in the pages of major European media , which reported in footnotes page that country was a dangerous example to follow. At the end of 2008, the total debt of Iceland was equal to 9 times its GDP. The currency collapsed and the stock market suspended its activities after a decline of 76%.

The country is bankrupt and then received a loan of 2,100 million IMF 2500 million from the Nordic countries and Russia . The IMF , as usual , demanded in exchange for "adjustment " measures or cuts in social spending that have angered the population, the fall of the government and call for early elections in early 2009 in which the left has won an absolute majority and causing the collapse of the Independence Party , a conservative party , which was traditionally the dominant force in the country, which retained only 23.7 % of the vote .

The Left - Green Movement won 21.7% , Social Democratic Alliance 29.8% , Progressive Party 14.8% and 7.2% Citizens Movement .

Johanna Siguroardottir was chosen to lead the government involving the Social Democrats , environmentalists and left . In 2010, we set up a constituent assembly of 25 members, of "ordinary citizens" to reform the Constitution . That same year , the government has submitted to a referendum on whether or not the payment of the debt owed by the bankrupt private banks in the United Kingdom and the Netherlands , but 90 % of people have refused to pay. Its citizens voted no because of the collapse of the Icesave Bank and the governments of these countries cover deposits with public capital . The IMF froze loans hoping that Iceland would eventually pay his illegitimate debts .

In September 2010, former Prime Minister Geir Haarde has been put on trial for negligence in the management of the crisis. Interpol has also issued an international arrest warrant against former President of Sigurdur Einarsson . In April 2011 , citizens have again said "no" to the referendum on a new debt payment .

After that, in December Landsbanki has decided to return a portion of the debt . The total amount paid by Landsbanki , according Icenews 350 billion kroner , or about 33 % of total debt . However, the " Icesave accounts represent only 4% of the obligations of financial institutions in the country , about 4000 million . Remaining could not be returned to creditors 96% , it was impossible to do because the interest payment each year would have exceeded the country's income .

In the words of economist Jon Danielsson : "The (Banks) have accumulated a debt equal to several times the annual GDP. There is no way that people can pay this debt. " Here's what could happen in France some time if we let them bankers !

Iceland , has succeeded or any other country have abdicated . Their purchasing power has increased by 50 % in three years ! Also, I ask you to sign this petition , I do not know what it will give but nothing ventured nothing gained ! Maybe we can start a fight and against all these banks that exceed their rights . Maybe we will influence our leaders and we will get things done . Unite us, because unity is strength do not forget !

Regards Alain AMATO

Signer cette pétition

Remplissez le formulaire ci-dessous pour signer cette pétition créée par AMATO Alain. L'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous fournissez sur ce formulaire.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook