Je suis une réfugiée dans mon propre pays. 

Je suis une réfugiée dans mon propre pays, mais je ne suis pas une victime. Quand je ne suis pas exposée aux ondes électromagnétiques, je suis forte et apte à passer à l’action. Mon mari et moi avons recherché dans 5 pays, un endroit à faible émission. Tout comme d’autres personnes hypersensibles, je suis en bonne santé là où je vis. Ce qui explique pourquoi nous établissons actuellement, des maisons d’accueil pour des personnes souffrant d’hypersensibilité,  ayant le besoin de se rétablir et de retrouver la santé. 

 

Cependant, une autorisation a été récemment donnée pour l’installation d’un nouveau transmetteur a proximité. Avec plusieurs autres personnes, nous avons fait appel de cette décision. Toutefois, nous n’avons pas obtenu le résultat escompté. Nous sommes passé maintenant au niveau supérieur. Afin que les décideurs en tiennent compte, nous avons besoin de votre signature.  Signez SVP pour la nécessité de préservation de zones à faible émission. Ainsi, l’une de ces zones doit demeurer à Järbo, où actuellement nous préparons, pour beaucoup d’autres fuyant les ondesélectromagnétiques, un avenir meilleur. 

 

L’organisation à but non lucratif KULTURAND et ses partenaires sont bien sûr favorables à la façon dont les technologies modernes simplifient le quotidien des  individus, que cela soit dans leur vie professionnelle ou personnelle. Une infrastructure performante, quand cela s’avère nécessaire, est un aspect important de la société moderne.  Notre appel « pas de transmetteur » n’a, en aucun cas, pour objet de restreindre notre technologie numérique bien développée. 

 

FAITS :

Depuis 1995, l’electrohypersensibilité(EHS) a été reconnue par la Suède comme étant une déficience fonctionnelle. 

L’association nationale suédoise pour les personnes electrohypersensibles (ElöverkänsligasRiksförbund) fait partie des 37 organisations de la fédération suédoise des personnes handicapées (Handikappförbunden).

 

Le Conseil de l'Europe a de son côté adopté en 2011, une résolution de 1815, qui exige pour tous les membres : 

  • la préservation de zones à faibles radiations. 
  • De prendre en compte spécifiquement les personnes souffrant d’electrohypersensibilité. En particulier, les enfants, les personnes âgées et les personnes malades. 
  • L’utilisation de technologie par câble, particulièrement a proximité des enfants. 
  • De maintenir le niveau de radiation à un niveau aussi faible que possible. 

 

Puisque la Suède, en tant que membre du Conseil de l’Europe, s’est engagée à suivre les résolutions émises par le Conseil de l’Europe, cette résolution est politiquement contraignante.

(Source: Riksdagensupplysningstjänst) 

 

En suède, les recommandations émises par l’organisation ICNIRP sont respectées.  Leur valeur limitée a été sévèrement critiquée parce qu’elles sont trop nombreuses a être obsolète et ne prenant pas en compte les nombreuses recherches démontrant  les risques substantiels pour la santé qu’engendrent une exposition aux ondes de faible niveau. Les limites de l’ICNIRP protègent seulement contre les effets immédiats qu’entrainent une exposition de 6 minutes à un niveau de radiation tellement intensif entrainant des brulures des tissus, aussi appelés « effets thermiques ». Cette valeur limitée exclut tous les autres effets qui peuvent survenir après une longue exposition, plus longue que 6 minutes.  Dans d’autres pays, par exemple, dans la ville de Salzburg en Autriche, l’administration de la santé préconise que les ondes électromagnétiques ne doivent pas dépasser 1 - 3 microwatt/m² à domicile, ce qui est 10 000 fois plus faible que le niveau autorisé selon l’ICNIRP et les directives de l’autorité gouvernementale suédoise pour la sureté des radiations (pas légales).  Pourtant, le rapport bio-initiative de 2012  a préconisé une réduction des niveaux de radiation autorisés après une étude approfondie des recherches existantes... (Svenska Strålsäkerhetsmyndigheten's). 

(Source: Stralskyddsstiftelsen)

 

EN SIGNANT, VOUS DONNEREZ PLUS DE FORCE À CETTE INITIATIVE DE CREER UNE OCCASION UNIQUE QUI PERMETTRA A BEAUCOUP DE PERSONNES DE SE DETENDRE.

 

DE NOMBREUSES SIGNATURES DE SOUTIEN CONSTITUERONT UNE BASE SOLIDE POUR INFLUENCER LES DECIDEURS.

 

En tant que personnes electrohypersensibles, nous sommes des réfugiés dans nos propres pays. Pour de nombreuses raisons, la Suède est un fantastique pays où vivre, mais  en raison de la densité des ondes électromagnétiques, cela devient difficile pour de plus en plus de personnes. A chaque nouvel transmetteur installé, les endroits où les personnes hypersensibles sont susceptibles de vivre et d’agir à leur guise, diminuent.

 

Tout le monde a le droit d’être à l’extérieur, d’écouter les oiseaux chanter et de profiter de la nature. Cependant, pour ceux qui ne sont pas capables de supporter les émissions d’ondes émises par les transmetteurs, le Wifi et les téléphones portables, cela n’est pas une chose acquise. Et ceux qui sont le plus affectés par les ondes, n’auront pas d’autre choix que de  rester à l’intérieur de leur maison construite spécialement dans des matériaux permettant de se protéger des ondes électromagnétiques. C’est pourquoi, certaines zones doivent être préservées en tant que zones conservant une faible émission d’ondes. Par nous, ici à Järbo, des maisons d’accueil ont été conçues spécialement pour les personnes atteintes d’electrohypersensibilité. Des différentes activités sont aussi offertes pour des groupes de personnes, ou  des personnes individuelles de différents âges, surtout les enfants.  En suède aujourd’hui, les radiations et les ondes électromagnétiques sont tellement insupportables pour ces personnes, qu’elles n’ont nulle part où aller. Cette possibilité offerte à Järbo restera donc exceptionnelle en suède. 

 

L’organisation à but non lucratif KULTURAND travaille actuellement à la préservation de zones à faible émission d’ondes qui doivent être conservées et à celles qui devront être préservées dans la forêt à l’extérieur de Järbo, un peu plus au nord de Sandviken. Maintenant qu’une autorisation a été accordée pour l’installation d’un nouveau transmetteur ici, de nombreuses personnes ont fait appel de cette décision. Le tribunal administratif (Länsstyrelsen) a cependant rejeté notre contestation, et nous sommes passés au niveau supérieur auprès de la cour d’appel. 

 

Malheureusement, la situation se trouve entre les mains du Compté de Gävleborg – qui a rejeté l’appel et fait qu’une partie grandissante de la population se retrouve ignorée dans son espace de vie – quelque chose qui se produit aussi dans d’autres municipalités et comptés en Suède.  Cependant, de plus en plus de personnes prennent conscience de la nécessité des zones à faible émission d’ondes. 

 

Les politiciens progressistes voient bien sûr, l’importance de protéger un groupe grandissant de la population et la possibilité unique qui leur est offerte de retrouver la santé à Järbo. Nous pensons que les décideurs doivent prendre conscience de ce problème et doivent agir en conformité avec les conventions des Nations Unies qui clament le droit pour toute personne de vivre avec dignité. 

 

Les signatures seront jointes à notre prochain appel présenté au début du mois de novembre 2014. Donc SVP, faites passer le message aussi vite que possible pour obtenir autant de signatures que possible pour notre affaire locale !

 

Les signatures seront aussi envoyées à toutes les municipalités en Suède, ainsi qu’au gouvernement à titre de rappel.

 

SVP PARTAGEZ ET DIFFUSEZ CECI !

 

Pour en apprendre d’avantage à propos de KULTURAND, de nos activités, de la manière de nous aider pour faire la différence, voici le lien :www.ekobyggmedlera.se.  Plus particulièrement sous l’onglet "L O I S" (ce qui en suédois est un diminutif pour "Lågstrålande Områden I Sverge" = Zones à faibles émissions en Suède). 

 

Un bulletin d'informations sera diffusé sur SVT GävleDala concernant la situation ici et ce que nous envisageons pour les maisons d’accueil. 

 

http://www.svt.se/nyheter/regionalt/gavledala/dystert-besked-for-elallergiker

 

 

Marjo Marthin, Järbo    Contactez l’auteur de la pétition.


Marjo Marthin, Järbo    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Marjo Marthin, Järbo à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook