Le collectif des personnels du CRR93

/ #77 Une déclaration de Lucien Marest ancien président du conservatoire

2013-03-02 01:52

Une déclaration de Lucien Marest ancien président du conservatoire
Curieuse manière de défendre une politique culturelle, pour un gouvernement de gauche, que de réduire de 30 % les moyens d'un conservatoire d'apprentissage et de diffusion des musiques dans deux villes très populaires comme Aubervilliers et la Courneuve.
Réduction d'autant plus condamnable qu'elle survient alors que la ville d'Aubervilliers, cette année va offrir après de longues années de travaux un nouveau et superbe bâtiment destiné essentiellement à ce conservatoire à rayonnement régional (CRR). C'est un projet né dans les années 2005/2006 dont l'ancienne municipalité du temps de Pascal Beaudet est particulièrement fière. Cette réduction des moyens de l'Etat est d'autant plus lamentable que seront visées les actions extérieures en relation avec les établissements scolaires qui élargissent singulièrement l'implantation des enseignements musicaux dans les milieux populaires, et les relations avec l'université qui sont le résultat d'un long processus encouragé par le ministère.
En quelque sorte, tout ce qui donne son nouveau visage et son futur rayonnement au conservatoire d'Aubervilliers-la Courneuve, serait endommagé, si la Ministre de la culture soutenait l'arbitraire des choix de réduction de sa direction régionale des affaires culturelles (DRAC).
A l'absurdité de l'austérité en général pour le budget et de l'Etat dont on voit les majestueux résultats en Grèce, en Espagne en Italie et désormais en France, il faudra ajouter la mesquinerie qui consiste a amputer l'un des plus petits budgets, celui de la culture (moins de 1 % du budget de l'Etat) et par voie de conséquence absurde, celui d'un conservatoire qui concerne la population de deux villes parmi les plus pauvres de toute la France. Maintenir une telle décision serait pour un gouvernement de gauche annoncer qu'il est prêt à boire le calice amer de l'austérité jusqu'à la lie.
Lucien Marest maire-adjoint à la culture d'Aubervilliers - 1989/2008
Facebook