Elections Européennes 2019 -l'Outre Mer Absent

Logo_Crefom2.jpg

Alors que la  composition des listes pour les prochaines élections européennes est en cours d’élaboration dans les différents partis politique, le CREFOM appelle à la plus grande vigilance quant à la présence de candidats issus des outre-mer en position éligible.  

En effet,  la mise en œuvre de la loi du 25 juin 2018  portant sur l'abolition des circonscriptions régionales et le retour à la circonscription nationale unique aux élections Européennes ne garantit plus aux outre-mer d’avoir des représentants au Parlement européen comme l’ont d’ailleurs vivement dénoncé la plupart des parlementaires d’outre-mer. Seul le volontarisme des différents partis politiques permettra, ou non, de réserver des places éligibles à des candidats représentants les outre-mer.  

Il semble malheureusement que peu de parti politique s’apprête à faire ce choix de respecter les outre-mer.   Si la 3ème place réservée au député européen sortant Younous Omarjee (originaire de La Réunion) sur la liste de la France insoumise est ainsi à saluer, la liste présentée par Les Républicains (LR),  le  6 mars 2019 ne réserve qu’une seule place à un représentant des outre-mer en 20ème position, place non éligible au regard des projections des instituts de sondage. 

 Le Conseil Représentatif des Français d'Outre-mer (CREFOM) et les associations d'Outre-mer signataires de cette lettre s’opposent à ce type de stratégie qui consisterait à retenir les Outre-mer en queue de peloton et mettent en garde les différents partis politiques qui feront usage de pratiques similaire : la non représentation des outre-mer au sein des principaux groupes politiques, comme le PPE, au Parlement européen serait une terrible régression.  

Les associations signataires de ce texte rappellent en effet que leurs territoires font partie  des « régions les moins développées » de l'Union compte tenu des taux de chômage plus importants, d'un PIB par habitant plus faible ou d'une situation sanitaire catastrophique. Pour cette raison, les Outre-mer bénéficient de dotations plus importantes des fonds structurels et d’investissement européens dont les règlements prennent force légale une fois qu'ils ont été approuvés par le Parlement Européen.   

Elles s’interrogent donc sur les raisons qui poussent Les Républicains à contester leur représentation au Parlement Européen et mépriser les Ultramarins alors même que leur président Laurent Wauquiez s'est déplacé à La Réunion, à Mayotte et en Nouvelle Calédonie pour ses campagnes électorales  

Le Crefom et les associations signataires de ce texte appellent ainsi tous les partis politiques à réserver aux ultra- marins une place éligible sur leurs listes afin de garantir la défense des intérêts des outre-mer en Europe.  

Elles affirment leur attachement au principe d'une large représentativité de l' Outre-mer au sein de l'ensemble des formations politiques et à ce titre renouvellent leur appel aux grands partis politiques à maintenir les acquis de décennies d’efforts obtenus par les militants de l'Outre-mer.

 

Jean-Michel Martial

Président du CREFOM 

 


Le CREFOM -11 rue de Constat 75015 Paris    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Le CREFOM -11 rue de Constat 75015 Paris à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook