Désindexation des revenus du conjoint pour le calcul de l'AAH.

Notre système social français est plein de failles. Certaines avantageuses, d'autres pas. En la matière, ça peut aller du meilleur au pire et vice versa.

Aujourd'hui, une personne handicapée à un taux supérieur ou égal à 80% peut prétendre à des indemnités versées par la CAF et notamment l'allocation pour adultes handicapées.

Cette allocation d'un montant de 790.18 € pour ceux qui peuvent percevoir cette allocation à "taux plein" est en dessous du seuil de pauvreté français et le restera en permanence car les réévaluation sont minimes.

Pour les bénéficiaires de l'AAH, il existe un grand dilemme : choisir entre l'isolement ou la dépendance.

En effet, si une personne handicapée a le bonheur de pouvoir trouver un compagnon et de s'installer en couple, les revenus de son conjoint sont pris en charge pour le calcul du droit à l'AAH et, quasi systématiquement, l'allocation est réduite fortement. En 2014, le plafond de la ressources pour un couple dont l'un des deux est bénéficiaire de l'AAH est de 18964.32€.

Cas concret :

Une personne handicapée perçoit l'AAH à taux plein soit 790.18€ et son compagnon perçoit un salaire net de 1400€, son AAH passera de 790.18€ à 180.36€ (Calcul : (18964.32€ - (1400x12)) / 12). Ils auront donc un revenu net pour le foyer (2 personnes) de 1580.36€ soit l'équivalent de deux AAH à taux plein. La personne handicapée devra donc dépendre financièrement de son compagnon. La perte sèche est donc à (1400€+790.18€) - 1580.36€ soit 609.82€.

Aucun abattement n'est pratiqué sur les revenus du conjoint pour prendre en compte ne serait-ce que les frais professionnels (déplacement et repas).

Cela dissuade de nombreux couples dont l'un des deux est handicapé à s'installer ensemble car le désavantage financier est trop important et la peur de l'échec est grandement légitime !

La méthode de calcul actuelle encourage donc l'isolement des personnes handicapées pour qui il est impossible de s'imaginer dépendant financièrement d'autrui et qui n'ose pas envisager un quelconque avenir en créant une famille.

La présente pétition a pour but de faire réagir le ministère des affaires sociales et l'ensemble du parlement pour que des mesures soient urgemment prises et suggérer la désindexation pure et simple des revenus du conjoint pour le calcul du droit à l'AAH.


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook