Contre la venue du carrousel à poneys (VIVANTS) a la foire de Burnhaupt-Le-Bas le 21 mai 2019

  1. Et encore une nouvelle année, la foire des Râteaux du 21 mai 2019 à Burnhaupt-Le-Bas, acceuillera un  carrousel à poneys (VIVANTS).

SOYONS CONTRE CET ESCLAVAGE !!!!!!!! SIGNEZ CETTE PETITION !!!!!!!

(N'hésitez pas à laisser un commentaire pour dire ce que vous pensez des carrousel à poney, les commentaires seront retranscrit au Maire).

Voici la lettre envoyé à Monsieur le Maire de Burnhaupt-Le-Bas : 

" Monsieur le Maire Alain GRIENEISEN,  

Aujourd’hui nous avons vu de nouvelles lois apparaîtrent. L’une d’entre elles concerne l’interdiction des cirques avec animaux dans nos villes. A mon plus grand regret Burnhaupt-Le-Bas ne progresse pas mais régresse. En effet, c’est avec peine et colère que j’apprends que pour une année supplémentaire, vous avez accepté la présence du carrousel à poneys (VIVANTS) lors de la foire aux râteaux le lundi 21 mai 2019.   Or, la législation en vigueur est très claire :

  -          L’article L.214.1 du Code rural stipule que « tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce »

  Et,  

-          L'article R 214-85 du Code rural précise que « la participation d'animaux à des jeux et attractions pouvant donner lieu à mauvais traitements, dans les foires, fêtes foraines et autres lieux ouverts au public, est interdite sous réserve des dispositions du troisième alinéa de l'article 521-1 du code pénal »

  A l'heure où les politiques nationales, européennes et internationales s'accordent pour reconnaître une place de plus en plus importante au bien-être animal, il est du devoir des municipalités d'être garantes de leurs strictes applications sur le terrain.  

Concrètement, les abus sont multiples : le diamètre du carrousel qui oblige les poneys à tourner sur un cercle très réduit (les diamètres inférieurs à 20m ont des conséquences sur les articulations de l’animal et les abrutissent psychologiquement en tournant sur place), en plein soleil (le manque d’eau est souvent constaté, un cheval ou un poney boit entre 25 et 75 litres d’eau par jour), le nombre d’heures de travail assimilable à une forme d’esclavage, ainsi que le stress engendré par l’ambiance sonore tonitruante caractéristique des champs de foire… Mais le problème en priorité émane des conditions de détention lamentables qui attendent les animaux une fois les lumières éteintes. De nombreux poneys logent en effet, souvent attachés, dans des camions jusqu’au terme de la fête foraine, celle-ci pouvant durer plusieurs semaines les empêchant ainsi de se coucher.  

Bien entendu, une pétition a été lancée sur internet, et relancée sur les réseaux sociaux.  

Dans l'attente de votre réponse, je reste à votre entière disposition et je vous prie de croire, Monsieur le Maire  Alain GRIENEISEN, en l’expression de mes considérations distinguées."

poney.JPG

Signer cette pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.
Facebook