ARRETER LA GUERRE ! DES SOLUTIONS A LA CRISE DU MOYEN-ORIENT

 

Nous, les soussignés, appelons les gouvernements du monde entier à:

- cesser les bombardements aériens des territoires de la Syrie et d'autres pays arabes;

- cesser de livrer des armes aux belligérants dans les conflits militaires du Moyen-Orient;

- soumettre les livraisons d'armes internationales à un débat public et à l'approbation de leurs parlements nationaux;

- discuter et prendre des mesures pour empêcher les livraisons d'armes illégales;

- cesser de participer à des opérations militaires internationales sans mandat des Nations Unies;

- soutenir les pays à faible revenu par des transfers monétaires directs, investir dans leurs établissements d'enseignement locaux, et permettre le transfert de technologies vers les pays à faible revenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contexte

La guerre civile en Syrie, ainsi que d'autres conflits militaires en cours dans les pays arabes, ont coûté la vie à des centaines de milliers et envoyé des millions de personnes se réfugier dans d'autres pays, ce qui provoque un afflux de réfugiés en Europe.   Nous, citoyens de plusieurs pays différents, observons avec inquiétude comment les élites politiques tentent de résoudre cette crise. Leurs efforts sont malheureusement mal avisés, à la fois d’un point de vue éthique et d’un point de vue rationnel. Ils pourraient provoquer une nouvelle escalade dans le conflit et les problèmes qui en découlent.   Nous nous adressons aux gouvernements dans le monde, en particulier ceux des Etats-Unis, de l'Union Européenne et de la Russie, qui peuvent jouer un rôle décisif dans le déroulement et la résolution de la crise au Moyen-Orient. 

1. Nous vous demandons de CESSER DE BOMBARDER LES TERRITOIRES DE LA SYRIE ET D’​AUTRES PAYS ARABES. Ces offensives militaires sont inefficaces, car il est impossible d’éliminer des groupes terroristes tels que Daech par ces moyens. Elles sont également contraires à l'éthique, parce que ces frappes aériennes frappent inévitablement des civils dans les zones de conflit. Chaque mort d’un civil à la suite de frappes aériennes peut être utilisée pour promouvoir l’idée que l’Occident mène une guerre de croisade contre les Arabes. Cela attire toujours plus de partisans vers des groupes radicaux tels que Daech.

2. Nous vous demandons de CESSER DE LIVRER DES ARMES aux belligérants dans les conflits militaires actuels des pays arabes. Cela s’applique non seulement aux pays qui sont directement impliqués militairement dans ces conflits, mais aussi aux pays qui pourraient ensuite délivrer ces armes dans les zones de conflit. Il est bien sûr difficile de ne pas livrer d’armes à vos alliés tandis que d'autres livrent des armes aux ennemis de vos alliés. C’est dans ces sortes de situations que le dialogue et la coopération sont nécessaires, tandis que la méfiance mutuelle et la concurrence ne font qu’empirer les choses.

3. Nous vous demandons de SOUMETTRE LES LIVRAISONS D’ARMES INTERNATIONALES à un débat public préalable. Pour faciliter la cessation des livraisons d’armes, nous vous suggérons de soumettre chaque contrat de livraisons d’armes à un large débat public dans les médias et à une approbation par vos parlements nationaux. D'autres parts, nous vous demandons de présenter au public vos mesures pour empêcher la livraison illégale de vos armes.

4. Nous vous demandons de revenir à la conception traditionnelle de la sécurité nationale, ce qui veut dire que chaque Etat-Nation, aussi puissant qu’il soit, se concentre sur la protection de ses frontières nationales et l'application de la loi sur son territoire, y compris contre les activités terroristes. Les exceptions à cette règle générale ne peuvent être autorisées que pour aider les plus proches alliés militaires et mettre en œuvres les résolutions de l'ONU pour des interventions de pacification. Ce concept de sécurité nationale est bien plus facile à comprendre et à justifier à l'échelle internationale que celui qui pousse les Etats-Nations à défendre leurs intérêts nationaux ou «faire régner la paix» par des opérations militaires à des milliers de kilomètres de leurs frontières et sans résolutions de l'ONU.

5. Nous vous demandons d’apporter un soutien économique plus tangible aux pays à faible revenu par le biais de transferts monétaires directs (plutôt que des prêts), des investissements ciblés dans leurs économies, en particulier dans les établissements d'enseignement locaux, et le transfert de technologies. Un tel soutien économique, éducatif et technologique direct contribue à améliorer les chances d'emploi et le niveau de vie pour les populations locales. Cela réduit les inégalités dans le monde et la migration économique internationale. Il est particulièrement important d'investir dans l'éducation au niveau local afin d’inciter les jeunes élites intellectuelles à rester dans leur pays et y contribuer à des changements positifs. 

Nous croyons qu'une mise en œuvre cohérente et coordonnée de ces mesures contribuera à la paix et à la prospérité d’une manière bien plus efficace que les efforts militaires en cours. 

Les signataires  

 Dr Maria K. Pavlova, ressortissante russe, travaille actuellement à l'Université de Jena en Allemagne, chercheuse en psychologie et experte de l'engagement civique

Dr Alexia Gaudeul, ressortissante française, travaille actuellement à l'Université de Göttingen en Allemagne, chercheuse en économie et experte des réseaux sociaux

Avis d'experts qui soutiennent nos vues et suggestions

En Anglais:

Our Wars Are Breeding Ground For Terrorism and other materials by Jürgen Todenhöfer

From Syria to China, U.S. Leaders Don't Know What America is For, by Robert Merry 

America Should Stop Reassuring Saudi Arabia, by Doug Bandow

Charted: the world's biggest arms importers by Alan Tovey 

Iraq: Taking stock: The arming of Islamic State by Amnesty International 

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Dr. Maria Pavlova à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook