Aligre FM privée d'antenne par TDF

Aligre FM bâillonnée par TDF ou comment en pleine pré-campagne présidentielle,
la liberté d’expression est tout simplement balayée d’un revers de la main

 


Aligre FM est l'une des toutes dernières radios libres parisiennes. Nées il y 30 ans, les radios associatives ont quasiment toutes disparu ou sont devenues des radios commerciales. Aligre FM a réussi à survivre jusque-là par la force de conviction et l'énergie de ses bénévoles.

Depuis 30 ans, nous nous battons contre le formatage culturel, contre la pensée unique et pour le débat de fond. Parce que nous pensons que dans une société qui vit de plus en plus vite, il faut prendre le temps de la réflexion et que les idées et les problématiques de ce monde ne se développent pas en deux minutes.

Aujourd’hui, nous nous battons pour être toujours là malgré une situation financière devenue très difficile et un diffuseur TDF qui a interrompu depuis le vendredi 30 septembre la diffusion hertzienne de nos programmes. Et ce pour la première fois en 30 ans.

La raison de cette coupure est qu’Aligre FM n’aurait pas fait face à ses engagements financiers pour résorber sa dette de 40 000 euros vis-à-vis de TDF. Ce qui est faux. Les efforts de la radio pour apurer sa dette ont été importants et à la hauteur de ses ressources. Mais les augmentations constantes et inexpliquées des coûts de diffusion de TDF, ex grande entreprise publique bradée à des fonds d’investissement, ont induit une facturation extrêmement élevée à laquelle nous ne pouvons faire face.

  • Quand on sait que TDF, détenue à 42% par Texas Pacific Group, a une dette de 4,1 milliards d'euros et qu'elle a demandé à ces créanciers de patienter jusqu'en 2016, non sans procéder à de nombreuses restructurations et licenciements, comment ne pas s’interroger sur une telle attitude ?
     
  • Que sous-tend cette pratique tarifaire sujette à de si importantes variations pour des prestations strictement identiques, voire déficientes selon où l’on se trouve à Paris pour capter Aligre ?
     
  • Que sous-tend cette coupure qui s’avère incohérente et contre–productive ? Car en privant Aligre  de son antenne on la coupe de ses ressources, donc de tout moyen de règlement possible pour TDF !
     
  • Est-il bien normal de laisser au secteur privé la diffusion hertzienne et numérique française, l'autre opérateur étant Towercast du groupe NRJ ?
     
  • Que sommes-nous effectivement, nous petite radio associative locale face à un géant de la finance mondiale ?

Face à cette atteinte au pluralisme médiatique, Aligre FM se bat pour continuer sa mission, et à l’aube de son trentième anniversaire, n’entend pas se taire et être sacrifiée au profit des actionnaires de TDF.

En attendant le rétablissement de l’antenne  vous pouvez continuer à écouter nos programmes en direct  sur notre site Internet   www.aligrefm.org

Signez la pétition !

Facebook