une enseignante référent de l'Education Nationale fait de la discrimination envers un élève autiste

En effet, notre enfant a toujours été scolarisé depuis l'âge de ses 3 ans en milieu ordinaire pour la maternel et l'élémentaire de type Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire (appelé ULIS) avec une auxiliaire de vie scolaire individuelle.

A ce jour, il a 11 ans . l'année dernière le corps enseignant (équipe éducative) avait donné son accord pour qu'il puisse intégrer une ULIS collège.La Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées du Val de Marne (CDAPH) a refusé l'intégration pour des raisons de confinement, d'enfermement et de non sécurité dans un collège même avec une auxiliaire de vie scolaire .d'après les dires de la CDAPH,les parents d'enfants autistes sont en souffrance, car nous n'acceptons pas la fatalité qui s'impose à nous. Donc notre enfant est maintenu en ULIS élémentaire pour l'année 2017/2018 au sein de l'école Paul Eluard de la ville de Valenton.

Suite à une nouvelle équipe éducative du 15 décembre 2017 , une enseignante référente de l'Education Nationale s'est permise de faire de la discrimination sur le handicap de notre fils dit AUTISTE.En ses termes , elle s'est exclamé ainsi tout en pointant avec son doigt la chaise de notre enfant : 

          " Regardez, Regardez ça ! il ne sait même pas lire.Ca ne va pas au collège. "

 

Dites non à la discrimination des élèves en situation de handicap!

Signez la pétition, c'est dire oui à l'inclusion des enfants en situation de handicap dans le milieu scolaire.

A partagez sur Facebook et YouTube (titre : Une mère d'un enfant autiste lance un cri de coeur )


Goubet Mouna et Guilain    Contacter l'auteur de la pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook