SAUVONS L'EMPLOI DANS NOS TERRITOIRES

                       SAUVONS L'EMPLOI DANS NOS TERRITOIRES

                                Tous unis contre les contrats globaux

 

Nous, élus territoriaux, maîtres d'ouvrages, architectes, ingénieurs et économistes du bâtiment, géomètres-experts, paysagistes, artisans, entreprises du bâtiment et des travaux publics, et autres acteurs économiques de ces territoires,

demandons solennellement au Gouvernement de modifier la rédaction du projet d'ordonnance relative aux marchés publics, pour favoriser le recours à des marchés vertueux au travers d'un achat public responsable permettant à tous de travailler.  

C’est-à-dire :

- en préservant l'indépendance de la maîtrise d'œuvre, garante de l'intérêt public et de celui des maîtres d'ouvrages.

- en généralisant l'allotissement des marchés publics, qui permet l'accès des entreprises locales à ces marchés

- en limitant les marchés globaux à des grands travaux

- en revenant aux dispositions de 2004 pour les marchés de partenariat public-privé, qui avaient pour objet d'assurer la qualité des ouvrages, au sens complet du terme (réussite culturelle, sociale, urbanistique, environnementale, esthétique, fonctionnelle, technique, économique et réglementaire). 

 

                 Car comme le rappelle souvent le Gouvernement,

                      la force de notre pays réside dans son tissu

                            de petites et moyennes entreprises,

                                     alors ne les détruisons pas !


Représentants des entreprises locales    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook