Stop aux poursuites judiciaires contre Stéphanie MICHEL élue FCPE!

Stop aux poursuites judiciaires contre Stéphanie MICHEL élue FCPE!

Depuis plusieurs mois, la FCPE Paul Langevin de Fontenay-sous-Bois fait l’objet
d’attaques et de tentatives d’intimidation de la part d’opposants à la supposée
«théorie du genre». Des poursuites judiciaires ont été engagées à l’encontre de
Stéphanie Michel, présidente FCPE du groupe scolaire Paul Langevin.
Fin septembre, Stéphanie Michel a été convoquée par la Police judiciaire de Paris,
suite à la plainte déposée par des parents exclus de la FCPE.Il lui a été notifié
l’ouverture d’une information judiciaire pour diffamation et même sa probable mise
en examen prochaine dans ce cadre.


Elle n’a pourtant fait qu’agir dans le cadre de ses mandats associatifs au sein de
l’école publique, en défendant les valeurs d’égalité et de laïcité fortement attaquées.
En décembre 2013 et en janvier 2014, des parents d’élèves de cette école, alors
membres de la FCPE, avaient appelé à des journées de retrait de l’école (JRE) contre
le dispositif du ministère «ABCD de l’égalité» Filles/Garçons.
Face à la virulence et à la teneur de leurs discours contraires aux valeurs de la FCPE,
le Comité départemental de la FCPE du Val-de-Marne a engagé une procédure
exceptionnelle d’exclusion de trois adhérents et représentants FCPE au conseil
d’école.


Le Conseil Local FCPE Paul Langevin a alors tenu à informer les parents en
affichant sur le panneau de l’école l’annonce de l’exclusion de ces trois parents élus
de la FCPE. 


À compter de cet affichage, Stéphanie Michel a été alors harcelée et a reçu des
menaces et des intimidations à son domicile. Elle a déposé une plainte, au mois de
juin, qui n’a toujours donné lieu à aucune suite, alors que les auteurs sont connus,
celle-ci est en cours d'instruction. Fin octobre, sa voiture a été vandalisée.
Nous considérons que les attaques dont Stéphanie Michel est victime portent
directement atteinte au légitime engagement de tous les parents d’élèves au sein
de l’école de la République. C’est notre conception égalitaire et laïque qui est
remise en cause.


Nous, citoyens, parents d’élèves, enseignants, élus, exigeons l’arrêt des
poursuites judiciaires et appelons toutes les personnes attachées aux valeurs
d’égalité et de laïcité au sein de l’école, à être solidaires de Stéphanie Michel.
Nous réaffirmons, par ailleurs, notre souhait de voir l’école publique jouer
pleinement son rôle en matière d’éducation à l’égalité filles/garçons.

Avec le soutien de :

  • la FCPE - la FCPE du Val-de-Marne (CDPE 94)
  • la Fédération 94 de la Ligue des Droits de l’Homme
  • M.VOGUET, maire de Fontenay-sous-Bois et les élus de la majorité municipale Front de Gauche, EELV, Fontenay socialiste
  • Mme Liliane PIERRE,  conseillère générale du canton Ouest de la ville-M.Gilles Saint GAL,conseiller général, vice-président du Conseil Général
  • Mme Laurence ABEILLE, députée écologiste du Val-de-Marne
  • Comité FEMMES SOLIDAIRES de Fontenay-sous-Bois 
  • Union des Familles Laïques (UFAL)
  • le PARTI COMMUNISTE  Fontenay-sous-Bois – la Fédération du PARTI COMMUNISTE du 94 - le PARTI DE GAUCHE - le NPA 94 – Ensemble 94 - EELV Fontenay-sous-Bois - EELV 94 - Assemblée citoyenne du Front de gauche de Fontenay-sous-Bois  - le PARTI SOCIALISTE Fontenay-sous-Bois - Fédération du PARTI SOCIALISTE du 94 
  •  CGT Educ'Action 94 - SUD EDUCATION 94 - SNUIPP-FSU 94 - SNES-FSU 94 - FSU 94-Union locale CFDT- Union locale CGT

Information du 8/12/14: Stéphanie Michel a été mise en examen.


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook