Non à la taxe sur le stationnement pour les résidents de Gagny !

LOGO-small.jpg

Nous, Gabiniens, nous élevons avec force contre le projet de la Mairie visant à faire payer le stationnement aux résidents à compter de septembre 2018. Voici les raisons principales qui suscitent une opposition massive à ce projet :  

- Un projet qui avait été présenté comme une amélioration de la vie des Gabiniens, grâce à une fluidification du stationnement dans les zones tendues, mais qui se révèle être une lourde taxe à l’encontre des résidents : 300€ par an pour une voiture, 600€ pour une famille possédant 2 véhicules.

- 700€ par an pour les habitants du centre-ville, car pas d’abonnement pour eux, obligés d’aller au parking sous-terrain. Ou bien de prendre un abonnement en zone orange.

- Ce n’est rien d’autre qu’un nouvel impôt, exorbitant, qui ne veut pas dire son nom, et qui va impacter lourdement notre pouvoir d’achat.

- Beaucoup de résidents n’ont pas de solution de parking privatif et se retrouveront piégés, car contraints de se garer dans la rue. Cette mesure leur sera entièrement défavorable.

- Certes, nous avions été informés qu’un projet de stationnement payant pour les zones tendues était en cours, mais jamais il n’avait été chiffré dans les différentes publications, et personne n’aurait pu s’imaginer qu’une telle charge à l’encontre des résidents était en préparation.

- Une telle mesure fera baisser irrémédiablement la valeur des biens immobiliers, car qui à l’avenir voudra acheter un appartement ou une maison à Gagny en sachant qu’il lui faudra débourser 300€ par an pour garer sa voiture, en plus des impôts locaux ?

 - Au-delà du problème spécifique aux résidents, il faut redouter un impact négatif sur les commerces locaux, comme par exemple les Marchés. La fréquentation sera-t-elle toujours la même si les clients doivent payer le stationnement pour venir faire leurs courses ? C’est peu probable, surtout lorsque l’on sait que les marchés des villes voisines offrent au minimum une heure gratuite. Le quart d’heure proposé par la Mairie semble insuffisant. Plus généralement, ce projet va diminuer l’attractivité de la ville de Gagny.

- La mesure ne résoudra pas le problème des voitures ventouses, car cela relève des forces de l’ordre, qui n’ont pas les moyens (en temps ou en homme) pour le traiter, et procéder aux enlèvements. Le fait de mettre en place un système de stationnement payant n’affectera pas leurs moyens. 

- Le stationnement étant payant le samedi, serons-nous vraiment ravis d’annoncer à nos amis et nos familles qu’ils devront payer des sommes allant jusqu’à 25€ pour venir nous rendre visite une seule journée ? C’est à peu près aussi cher qu’un parking sous-terrain privé et surveillé dans Paris par exemple.

- Les personnes âgées peu enclines à l’usage des technologies modernes de l’information auront des difficultés à utiliser le système de paiement. Or, elles peuvent avoir besoin d’utiliser fréquemment leur véhicule, même pour des déplacements locaux.

- Il existe un vrai problème que personne ne conteste, celui du stationnement autour des Gares, comme celle du Chenay, mais la solution proposée ne répond en rien au problème, et va s’avérer aberrante sur le plan écologique, car les personnes qui venaient se garer près des gares ne le feront plus, et opteront pour les trajets en voiture plutôt que d’utiliser les transports en commun. Et ce souci ne concerne pas uniquement les seuls résidents de Gagny, mais aussi ceux des villes voisines dont la gare du Chenay est néanmoins la plus proche. La solution intelligente et responsable aurait été d’investir dans des offres de parking aux abords des Gares, plutôt que de pénaliser les résidents.

- Les employés de la Mairie, devront eux aussi payer une lourde somme, pour avoir le droit de venir travailler à la Mairie, ce qui s’apparente à une baisse sèche de salaire. Même situation pour les animateurs qui interviennent dans les écoles. Payés (pas beaucoup) par la Mairie, ils devront eux aussi s’acquitter de cette somme pour venir travailler pour nos enfants. 

- On peut rapidement comprendre que les rentrées d’argent pour la municipalité (ainsi par ailleurs que pour la société privée associée au projet et qui va profiter de cette manne financière à nos dépens) ne proviendront quasiment que des résidents, car au vu des tarifs proposés pour les visiteurs (25€ la journée et pas d’abonnement disponible), qui viendra encore se garer dans les rues concernées ? Plus personne, donc seuls les résidents paieront.

- Les zones pour l’instant épargnées par le stationnement payant seront toutes à terme concernées. En effet, les personnes ne pouvant plus se garer en zone payante iront un peu plus loin sur les zones gratuites, qui seront à leur tour saturées, et les zones payantes risquent naturellement de s’étendre jusqu’aux limites de la ville. De même, les résidents en zone orange qui sont proches des zones jaunes verront ces derniers venir en masse se garer devant chez eux, donc ils ne trouveront plus de place, alors qu'ils seront pourtant obligés de payer un abonnement de 300€/an !

- Les manœuvres pour entrer et sortir les véhicules des habitations, pour les résidents qui choisiront de garer leurs voitures dans leurs propriétés plutôt que de payer l’abonnement, n’amélioreront pas la fluidité de la circulation et augmenteront la probabilité d’incidents.

- Certaines activités associatives seront touchées par cette mesure, les adhérents qui utilisaient leur voiture pour participer aux activités proposées autour des centres sportifs par exemple risquent de ne plus venir. C’est donc un appauvrissement du tissu associatif qui est à craindre.

- Cet impôt qui s’abat sur nous ne nous garantit pour autant aucun service ni prestation supplémentaires. Nous n’aurons rien de plus qu’avant, mais nous paierons 300€, voire 600€ de plus par an (voire 700€ ou 1400€ en centre ville). 

En conséquence, nous exigeons que le stationnement soit gratuit pour les résidents. Toute autre solution serait injuste. Nous payons déjà des impôts locaux importants, cela suffit, il est inacceptable de payer davantage, pour simplement avoir le droit de se garer devant chez soi.

Nous exigeons aussi que le stationnment soit gratuit pour tous le week-end complet, afin de ne pas pénaliser le commerce local, ainsi que l'attractivité de la ville en général.

 

Comme ce projet ne semble pas répondre aux objectifs annoncés, il amène donc à se poser diverses questions, questions que nous devrons soumettre à Mr le Maire au plus vite :

1. Ce projet n’est-il pas simplement un nouvel impôt local direct ne tenant aucunement compte des situations de chaque foyer ? Ceci ne fera que créer un motif supplémentaire d’inégalité entre les Gabiniens.

2. Pour quelles raisons d’autres solutions en rapport direct avec les transports n’ont-elles pas été envisagées, comme la création de parcs de stationnement, ou le ramassage par une ou des navettes municipales des gabiniens éloignés des gares aux horaires de départ ou de retour de travail ?

3. Ce projet a-t-il fait l’objet d’une étude recensant le nombre foyers impactés ainsi que le nombre de places de stationnement actuelles et potentielles ?

4. Le service lié au système de paiement a été externalisé auprès d’une société privée. Les taxes serviront-elles ainsi à faire vivre une société non gabinienne, tout en appauvrissant les Gabiniens, et en diminuant la fréquentation des commerces locaux ?

5. Le coût de remise en état et d’entretien des bornes de paiement est-il inclus dans l’étude budgétaire du projet ? Quel est le retour sur investissement de ce projet en terme financier, et quelle satisfaction est-il censé apporter aux citoyens gabiniens ou visiteurs ?

6. A quoi servira le restant des fonds perçus ? Quel avantage pourraient en tirer les Gabiniens ?

7. Pour quelle raison la tarification en zone longue durée est prévue pour une durée allant jusqu’à 11h00 alors que la période de tarification payante est de 9h00 à 19h00, soit une durée de 10h00 ?

8. Pourquoi n’a-t-il pas été envisagé la gratuité pour les résidents, et pour quelle raison le samedi est-il payant dans une agglomération principalement résidentielle ?

9. Sur quelle base a-t-on établi la tarification ? En effet, lorsque l’on compare les tarifs de stationnement à venir sur ceux des villes voisines (villemomble, le Raincy, Chelles), on constate aisément que Gagny s’aligne sur les tarifs les plus élevés alors qu’à contrario, les ménages sont de ceux qui ont le foyer fiscal le plus bas.

10. Pourquoi les zones payantes sont-elles aussi étendues ? Lorsque l'on compare aux villes voisines, aucune ne possède de zone payante aussi large que Gagny.

11. La question qui résume le tout étant celle-ci : Ce projet apporte-il une amélioration de la vie (et des finances) des Gabiniens ?

Signer cette pétition


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook