Soutien aux indignés de Fontgombault

Suite au dernier conseil municipal de notre petit village de l'Indre, les habitants de la commune ont tous reçu dans leur boîte aux lettres un extrait du compte rendu suivant:

"VIII - MARIAGE POUR TOUS

Considérant d'autre part qu'il existe une loi naturelle, supérieure aux lois humaines, d'après laquelle, depuis les origines du monde aucune union n'a été célébrée officiellement entre deux personnes du même sexe au titre d'un "mariage" pour la raison que ces personnes, quelle que soit leur dignité d'être humain qu'il y a lieu de reconnaître par ailleurs, sont radicalement incapables de procréer un être humain qui soit issu de cette union et par conséquent de l'éduquer à titre de parents dans l'altérité et la complémentarité, qu'il ne peut donc s'agir d'établir entre eux aucun  véritable "mariage".

Après avoir délibéré,

Décide que le Maire et ses Adjoints ainsi que tous les Conseillers qui ont voté cette délibération à bulletins secrets démissionneront de leurs fonctions de Conseillers Municipaux dans le cas où ils seraient contraints de procéder à un tel acte de mariage qu'ils désapprouvent formellement "

Un certain nombre d'habitants ayant été choqués par ces propos, nous avons tenu à écrire la lettre ouverte à notre maire que voici:

"Collectif des indignés de la commune

36220 Fontgombault

18 novembre 2013

 

 

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux

 

 

Nous, soussignés, Les Indignés de Fontgombault, vous adressons cette lettre ouverte pour demander l’annulation de l’article VIII des délibérations du conseil municipal du 24 octobre 2013.

1. Tout d’abord, nous tenons à remercier

le conseil municipal d’avoir ravivé la foi démocratique de notre commune car nous, habitants et citoyens de Fontgombault réunis dans ce collectif, avons chacun nos opinions sur le mariage pour tous, mais nous sommes, tous, unanimement interloqués par le  contenu de cet article VIII.

 

En effet, il soulève un certain nombre de questions et de remarques, parmi lesquelles :

Le conseil invoque « une loi naturelle, supérieure aux lois humaines », merci de préciser laquelle ?

Une loi naturelle ? Pour protéger la pureté des habitants des impuretés commises hors commune ?

A l’image des lois « pour la protection du sang et de l’honneur allemand » dites de Nuremberg, du 15 septembre 1935, interdisant les mariages civils entre juifs et non juifs, et annulant ceux qui auraient été déjà conclu ? (Gesetz zum Schutze des deutschen Blutes und der deutschen Ehre, 15 septembre 1935).

Une loi naturelle ? Pour obéir à une volonté divine ?

A l’image d’un juge de l’Etat de Virginie (USA) rappelant que, si un mariage civil entre blanc et noir est interdit, c’est parce que « Dieu tout-puissant créa les races blanche, noire, jaune, malaise et rouge, et les plaça sur des continents séparés … Le fait qu’il sépare les races montre qu’il n’avait pas pour intention qu’elles se mélangent. » ? (Juge Léon Bazile, Case Loving c/ Etat de Virginie 1967)

Une loi naturelle ? Pour éviter la débauche qu’entraînerait un mariage entre personnes de même sexe ?

A l’image du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon et Primat des Gaules, qui évoque à ce sujet  la polygamie et l’inceste ? (Interview Cardinal Philippe Barbarin radios RCF et chaine TLM du 14 septembre 2012)

Si telle était votre conception de la loi naturelle, les Indignés de Fontgombault s’inscrivent en total désaccord avec ces idées.

A Fontgombault, comme dans toutes les communes de France, les lois naturelles, si elles existent,  restent dans le domaine de la nature.

En tant que maire et élus, selon les lois de la République, garant de leur respect et de leur exercice, vous ne devez vous référer qu’aux lois républicaines lors des débats et délibérations du conseil municipal, et dans toutes les tâches inhérentes au statut de maire.

D’autres interrogations naissent des motifs que vous évoquez pour refuser le mariage de personnes de même sexe, entre autres

Le fait d’être « radicalement incapable de procréer un être humain » et donc de « l’éduquer à titre de parents », est pour vous une motivation de refus,

Le maire refusera-t-il de marier, outre les couples de même sexe, les couples hétérosexuels impuissants, stériles ou trop âgés ?

Alertera-t-il les services d’Aide Sociale à l’Enfance pour signaler la situation de danger dans laquelle se trouvent les enfants adoptés par les couples inféconds ?

Demandera-t-il aux futurs mariés éventuels des preuves de fertilité avant de pouvoir les marier ?

 

2. Le conseil municipal ayant fait connaître son opinion,

 

nous vous informons, par la présente lettre, de la nôtre et vous faisons part de nos revendications en tant que citoyens administrés de Fontgombault et attachés aux Lois de la République et au respect des humains et de leurs droits.

 

Etant donné que :

-          Le conseil a affirmé dans le compte-rendu du 24 octobre 2013,  que la Loi française est subordonnée à une soi-disant loi « naturelle », niant de ce fait la liberté dont chacun est en droit de bénéficier en ayant accès à ce que la Loi française permet.

-          Le conseil a   exprimé une intention discriminatoire envers tout administré selon son orientation sexuelle supposée, faisant peser une menace pour qui, administré de la commune de Fontgombault, envisagerait de demander à user de son droit légal de contracter, en notre mairie, l’union civile qu’est le mariage républicain. A cet effet, le conseil décerne arbitrairement une notion d’incapacité et d’incompétence qui empêcherait un individu de faire valoir  ses droits dans la République française.

-          Il a délibérément méprisé la dignité humaine en affirmant que l’impossibilité de procréer impliquerait une incapacité de contracter et une incapacité parentale.

-          Il a entaché la commune de Fontgombault et blessé la communauté homosexuelle dans sa dignité, ainsi que tout humain en incapacité de procréer.

 

Nous, en tant que citoyens français et administrés de la commune, réunis sous le Collectif des indignés de Fontgombault, nous déclarons consternés par le contenu de cette délibération.

 

Dès lors, nous demandons l’annulation pure et simple de cette délibération.

 

Le Collectif des indignés de Fontgombault."

 

Si vous aussi, en tant que citoyen de la république, vous êtes indigné par les propos de notre maire...

SOUTENEZ-NOUS EN SIGNANT!!!


Les indignés de Fontgombault    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Les indignés de Fontgombault à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook