Solidarité avec le Pr Kazdaghli et les universitaires tunisiens



Manifeste de solidarité avec le professeur Kazdaghli et les universitaires tunisiens


Universitaires, intellectuels, professionnels des sciences, des arts et des lettres,
nous soutenons les intellectuels tunisiens engagés dans la défense des libertés universitaires de leur pays.

Nous partageons leur inquiétude, et sommes préoccupés par les pressions, provocations, et intimidations
qui s’exercent à l’encontre d’universitaires dans l’exercice de leurs fonctions, et d’artistes exposant
leurs œuvres.

Nous avons été consternés d’apprendre que le Professeur Habib Kazdaghli, doyen de la Faculté des Arts,
des Lettres, et des Humanités de l’Université  de Tunis-Manouba, est poursuivi devant les tribunaux
et menacé d’une lourde peine de prison. Il est  accusé d’avoir agressé une étudiante,
alors que c’est lui qui a été victime d’agressions violant toutes les normes de conduite à l’égard d’un professeur
et d’un doyen d’Université, avec des voies de fait confirmées  par les nombreux témoignages qui nous sont parvenus.

Nous exprimons notre pleine solidarité avec tous les universitaires, intellectuels et artistes qui défendent avec force et courage les valeurs des sciences, des humanités, et des arts. La liberté d’enseignement, de recherche et de création est une condition nécessaire à une vie universitaire et artistique dégagée de toute pression politique ou idéologique, et constitue une valeur universellement reconnue.  Cette liberté est nécessaire au développement et au progrès de la société tunisienne,  auxquels elle  aspire  pacifiquement.

Pour signer la pétition, remplir les cases ci-dessous.
Pour prendre connaissance de la liste des signataires à la date du 15-10-2012, aller à :
soutien.universitaires.tunisie@gmail.com


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook