Renovation du "Polygone" piste cyclable du bois de Vincennes à Paris 12e

Madame le Maire de Paris,

Madame le Maire du 12ème arrondissement de Paris,

Mesdames, Messieurs les élus.

 

 

Parisien depuis 1997 et pratiquant la bicyclette pour mes loisirs sportifs, pour mes déplacements privés, trajets domicile-travail aussi souvent que possible quand  la météo le permet, je vous adresse ce courrier afin de vous parler d’un sujet qui concerne un grand nombre de cyclistes pratiquant à Paris, la rénovation de la piste cyclable du bois de Vincennes.

Je travaille dans l’est de la capitale et fréquente assidument ce circuit cyclable situé dans le bois de Vincennes appelé pour les plus initiés, le polygone. Ce circuit emprunte des axes suivants : « Route Dauphiné, Route  Royale de beauté, Route de Bourbon » et se situe près du Parc Floral et des terrains de sports dans le Bois de Vincennes à Paris 12ème arrondissement.

Depuis toutes ces années à fréquenter ces lieux, j’y ai croisé  beaucoup de monde. Des cyclistes confirmés bien entendu, des débutants, des personnes de tous les âges en balade ou en famille, des jeunes cyclistes du Paris Cycliste Olympique et des clubs voisins en école de cyclisme. Des artistes s'adonnent aussi au vélo sur ce circuit et nous avons régulièrement le plaisir d'y croiser également Monsieur SANSEVERINO, auteur, compositeur interprète musical à succès mais aussi des sportifs d’autres disciplines, membres de l’INSEP  tout proche pour qui la pratique du vélo est un excellent moyen d’intégrer dans la préparation le vélo, et pour qui l’horizon olympique 2024 sera le but à atteindre dans les prochaines années.

Il m’est même arrivé de partager par le passé la route avec Messieurs David DOUILLET, Jamel BOURAS (Jodo) mais aussi Monsieur Florian ROUSSEAU, Madame Félicia BALLANGER de l’équipe de France Piste (Cyclisme), tous multiples médaillés aux championnats du monde et au J.O et ces dernières années avec Monsieur  Grégory BAUGE (Cyclisme sur piste, 9 fois champion du monde) ou Monsieur Teddy RINER que je n’ai pas besoin de vous présenter. Poids lourd dans sa catégorie, Monsieur RINER a inclus le vélo dans sa préparation qui est certainement un bon moyen de faire la base foncière liée à son activité et ceci,  beaucoup plus que la course à pied trop traumatisante pour cet athlète « hors norme ».

Nombre de ses partenaires d’entraînement mais aussi des lutteurs, rollers, triathlètes et bien d’autres sportifs s’adonnent au vélo sur ce circuit. Un tel terrain de « jeu » est à mes yeux un outil indispensable  pour une ville comme Paris dans un contexte sécuritaire assez tendu depuis quelques années suite aux trop nombreux accidents de la circulation qui ont impliqué automobilistes et cyclistes.

 

J’ai moi-même un fils qui a fait ses « armes »  sur le polygone et en tant que père, le savoir sur ce circuit m’apportait une  certaine tranquillité. Pourtant, au fil des années, le revêtement de ce circuit s’est dégradé pour devenir à certains endroits très abimé (cf les photos jointes). Cette situation a amené une partie  de ses pratiquants à déserter le circuit cyclable pour se reporter sur la ceinture routière du bois de Vincennes que nous appelons « le grand tour» ou la chaussée bien entretenue offre un roulage agréable mais dans un flot de circulation qui rend l’activité cycliste à nouveau périlleuse.

Tout ceci m’amène donc à l’objet de ma lettre, le projet de rénovation du polygone.

Vous avez lancé dernièrement un sondage en ligne portant sur différents projets financés par la ville de Paris et dans ces projets, une rubrique a attiré mon attention : Plus de loisirs et de sport dans les parcs et les bois (projet 22). Ce projet de rénovation du Polygone vient s’inscrire à mon sens dans cette réflexion que vous avez engagé avec les résidents de la Capitale.

En effet, deux axes sont actuellement et historiquement dédiés à la pratique du vélo dans Paris. Le circuit de Longchamp dans le bois de Boulogne et le polygone dans le bois de Vincennes. 

Une rénovation de ce circuit de Vincennes amènerait à re-fidéliser les pratiquants sur la piste qui leur est dédiée et éviterait les cohabitations dangereuses avec les automobilistes sur la ceinture du bois. Amènerait d’autres parisiens à s’initier à la pratique du vélo et contribuerait au développement de l’activité dans la capitale, choix assumé par la Ville de Paris et encouragé pour tous les habitants.

Cette lettre mise en ligne sur le net trouvera, je l’espère, l’adhésion de tous car le but principal est de pouvoir continuer à pratiquer le vélo sous ses différentes formes, dans la sécurité, le plaisir et le partage de la route avec les autres usagés.

En espérant avoir retenu votre attention, recevez Madame le Maire de Paris, Mesdames Messieurs les élus,  mes salutations sportives les plus sincères.

Marcel Soufflet

Paris 10ème

 

 

20170920_115310_bis_.jpg


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook