Pour une équité du concours privé et public de l'agrégation interne de Mathématiques.

M. Bruno GONTHIER                                                       A Bordeaux, le 1er mai 2018.

 

Monsieur Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Education Nationale,

Monsieur Erick ROSER, Président du jury de l’agrégation interne de Mathématiques,

 

Monsieur le Ministre, Monsieur le Président du jury,

Je souhaite vous faire part de mon désarroi suite aux résultats de l’agrégation interne de Mathématiques de la session 2018.

En effet, je trouve profondément injuste de ne pas être reçu à ce concours du fait de la différence du seuil d’admission entre les enseignants du public et du privé.

Cette année, le seuil d’admission de l’agrégation interne public est de 204 points sur 400 (soit une moyenne de 10,2/20) alors que, pour les mêmes épreuves, avec les mêmes sujets et les mêmes jurys, celui du privé (CAERPA) est de 234 points sur 400 (soit une moyenne de 11,7/20). J’ai obtenu à cette agrégation 230 points sur 400 (soit une moyenne de 11,5/20) c’est-à-dire 26 points de plus que le seuil du public et je n’ai malheureusement pas été reçu ! De plus, j’ai obtenu une note supérieure à plus de 53% des admis du public !

Cette situation s’explique par l’écart grandissant entre les exigences de niveau pour le public et le privé ainsi que le nombre de postes proposés ces trois dernières années. Les chiffres sont éloquents :

2015 : 145 postes pour le public, 20 postes pour le privé. Pas de point d’écart d’admission car seulement 12 candidats du privé ont été reçus en ayant eu une note supérieure au seuil du public.

2016 : 148 postes pour le public, 13 postes pour le privé. 20 points d’écart d’admission (1 point sur 20).

2017 : 155 postes pour le public, 16 postes pour le privé. 19 points d’écart d’admission (0,95 points sur 20).

2018 : 155 postes pour le public, 17 postes pour le privé. 30 points d’écart d’admission (1,5 points sur 20).

Cet écart croissant entre les niveaux exigés se traduit bien dans les taux de sélection des deux années précédentes par rapport au nombre de candidats se présentant, auparavant plus équilibrés : les niveaux d’exigence ont été 30 à 38% plus élevés pour les postes privés que publics, mettant bien en évidence cet écart de traitement sur un même concours. Cet écart sera certainement accru cette année si l’équilibre n’est pas rétabli.

résultats_agreg.png

Il est important de préciser que ce concours n’est pas un concours de recrutement mais bel et bien un concours de promotion ! Il devrait être équitable entre les enseignants des établissements privés et publics.

Il est d’autant plus injuste de voir des candidats refusés en Mathématiques, que dans d’autres matières cette différence de seuil entre le privé et le public n’existe pas ! De plus, les postes de l’agrégation externe de Mathématiques ne sont pas tous pourvus (concours malheureusement refusé aux enseignants des établissements privés s’ils veulent continuer à enseigner dans ce type d’établissement).

Enfin, la compensation de la double admissibilité, qui récompensait les candidats proches de l’admission, a été supprimée, ce qui ne valorise plus les efforts consentis.

Après quatre années de travail acharné pour préparer ce concours, avec tous les sacrifices que cela engendre (en particulier 500 km aller-retour chaque vendredi et samedi pour suivre une formation car il n’y en a plus dans l’académie de Bordeaux et des révisions durant tous les congés scolaires), en faisant toujours attention à ne pas impacter ma vie professionnelle (en particulier avec mes élèves), je ne suis pas sûr d’avoir la force de repartir pour une année supplémentaire, surtout si cette iniquité persiste !

Ainsi, je vous saurais gré de réparer le préjudice dont je suis victime en rétablissant un seuil équitable dès cette année grâce au quota de postes non pourvus, permettant mon admission à ce concours au regard de mes résultats. Pour les prochaines années, je vous serais très obligé de rétablir l’équité des concours privé et public, en augmentant significativement le nombre de postes du concours privé.

Je vous remercie pour toute l’attention que vous porterez à ma demande.

Dans l’attente d’une réponse, que j’espère positive de votre part, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, Monsieur le Président du jury, mes sincères salutations.

Bruno GONTHIER.

Enseignant de Mathématiques.

Signer cette pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.
Facebook