Pour les élèves en situation de handicap dans le Loir-et-Cher

Pétition pour le respect des droits à la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le Loir-et-Cher

 

En CLIS (Classe pour l’Inclusion Scolaire), en ULIS (Unité Locale pour l’Inclusion Scolaire) plus encore et en établissements spécialisés la situation est devenue explosive en Loir-et-Cher. De très nombreux élèves en situation de handicap ne pourront être accueillis dans les classes et les écoles qui leur conviendraient. Les listes d’attente s’allongent. L’incompréhension, la lassitude, l’angoisse et la colère gagnent les familles face à cette injustice.

 

Des élèves sacrifiés !

Sur le Vendômois, plus d’une quinzaine d’élèves ayant une notification pour poursuivre leur scolarité en ULIS n’auront pas de place à la rentrée 2012. Sur l’ensemble des 3 ULIS de la circonscription, seules 3 places seront disponibles à la rentrée 2012.

Sur l’ensemble du département, plus de 60 élèves ayant une notification pour intégrer un IME (Institut Médico Educatif) n’auront pas de place à la rentrée 2012.

Les listes d’attentes des SESSAD (Services de soins à domicile) débordent ….

 

Respect de la loi et des droits des personnes handicapées ?

En ne respectant pas les notifications de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et les décisions de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées), l’Inspection Académique et l’ARS (Agence Régionale de Santé) ne respectent pas la loi 2005-102 du 11 février 2005 qui garantit l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

 

Discrimination

Il faut permettre aux enfants en situation de handicap d’accéder à une structure adaptée et non les maintenir dans des écoles qui ne peuvent répondre à leurs besoins.

L’absence totale de prise en charge scolaire adéquate des enfants en situation de handicap et leur désocialisation qui en découle (ainsi que celle des parents contraints d’arrêter de travailler) est inadmissible et perturbe l’équilibre du jeune, détruit le travail entrepris en amont par les familles et les professionnels qui œuvrent au service de la scolarité de l’enfant.

Il s’agit purement et simplement d’une politique discriminatoire car qu’en serait-il si demain 70 enfants sans handicap aucun étaient déscolarisés et se retrouvaient chez eux sans école ni contact avec leurs pairs ?

 

Nous refusons :

=> Les affectations qui ne seront pas en accord avec les notifications reçues par les familles.

=> D’attendre les vacances d’été pour connaître les affectations de tous ces élèves.

 

Nous exigeons :

=> L’ouverture d’une ULIS sur la circonscription de Vendôme, qui ne se fasse pas dans l’urgence comme ce fût le cas l’année dernière.

=> Des moyens pour que les IME puissent accueillir et scolariser tous les élèves dans de bonnes conditions dès septembre 2012.

=> La création de structures adultes pour permettre aux 70 jeunes adultes « amendements Creton » de sortir des IME, de laisser la place aux plus jeunes et donc de désengorger les établissements par le haut.

=> Des réponses concrètes de l’Inspection Académique et de l’Agence Régionale de Santé avant : le 30 juin 2012.

 

Pétition à signer massivement avant le 20 juin 2012

=> Pour la prise en compte réelle du handicap.

=> Pour le respect de toutes les orientations.

=> Pour la création des classes spéciales et places en  établissements spécialisés (IME-IMPRO-ITEP) nécessaires.

 

 

Cette pétition sera ensuite adressée à :

Mme la Directrice Académique des Services de l’Education Nationale en Loir-et-Cher

et à l’Agence Régionale de Santé de la Région Centre.


Collectif Handicap du Vendômois soutenu par SNUipp41    Contacter l'auteur de la pétition

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook