Pour le renouvellement du détachement de M.Bertrand Forêt

Chers parents d’élèves, chers amis,

Je vous écris aujourd’hui en tant que parent de 2 et de bientôt 4 enfants à l’école française, et en tant que remplaçante depuis juin 2017, principalement dans les classes de CE1-CE2. L’objectif de ce courrier est de vous sensibiliser à divers changements qui sont en cours à l’école et qui vont affecter non seulement la vie de certains enseignants, mais aussi la qualité de l’enseignement promulgué à l’école. Nous sommes donc tous concernés.
Les académies (les sections « enseignement » des département français) n’ont plus assez de professeurs en France, et ont donc mis en place une politique de rappel de tous les enseignants qui sont détachés à l’étranger. C’est une politique à court terme car le problème est beaucoup plus profond : la profession d’enseignant n’attire plus et c’est la-dessus que l’état français devrait réfléchir (meilleur statut, plus d’aides extérieures -psychologues, accompagnants, ...). Pour l’instant, chaque professeur qui demande son renouvellement de poste à l’étranger risque fort de se le voir refuser. Cette année c’est le cas de Bertrand Foret, qui s’est vu refuser son renouvellement. Il y a beaucoup de chances que Martine Michalak et Marjorie Sans soient elles aussi touchées.
Quelles sont les conséquences de ces refus de renouvellement ? Tout d’abord, le drame personnel de l’enseignant, qui a construit sa vie en Pologne, a une épouse polonaise, qui elle-même est heureuse en Pologne et a un emploi intéressant. Les enfants sont à l’école française, et grâce à cette école, parviennent à vivre leur binationalité le mieux possible, en français et en polonais.
Ensuite, la perte pour notre établissement de véritables maîtres ou maitresses, titulaires des concours de l’éducation nationale. Leur formation, et leurs années de pratique ont fait d’eux des maîtres efficaces, dont la pratique m’impressionne chaque jour. Comme remplaçante, j’ai compris à quel point ce travail est mobilisant et épuisant. Enseigner aujourd’hui, c’est maitriser une matière et tous les outils pour la transmettre, s’adapter au rythme et au niveau de chaque enfant, parvenir à créer une ambiance bienveillante dans le groupe, inspirer, fasciner, ouvrir des portes, donner envie...
Ces maitres seront remplacés par des professeurs locaux. Jan et moi avons décidé de mettre nos enfants à l’école française pour cet accès aux deux langues, mais aussi pour la culture, la manière de voir, d’être au monde. Si mes enfants reçoivent un enseignement en français par des polonais, alors on passera à côté d’un objectif important de l’école française, qui est la transmission d’une culture. Compter un grand nombre d’enseignants avec la formation requise au lfv est un garant de la qualité de l’enseignement.
Nous pouvons avoir un impact sur ces décisions,en participant à cette pétition.
Mobilisons-nous !!! L’école de nos enfants a besoin de nous !!!

Signer cette pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.
Facebook