POUR le maintien de Jean-Jacques Mathy au poste d’ECHEVIN

 

Lettre qui sera remise aux membres du Conseil Communal de Ramillies,

le lundi 20/02/2017 avant qu'ils procèdent au vote

pour avaliser - ou non - la motion de méfiance à l'égard de Jean-Jacques Mathy.

 

Le comité de soutien à Jean-Jacques Mathy

https://www.facebook.com/Soutien-%C3%A0-Jean-Jacques-MATHY-1551689281525608/?fref=ts

                                                                                                                                 

             

Monsieur le Bourgmestre de Ramillies – Danny DEGRAUWE

Mesdames et Messieurs les conseillers communaux de la liste IC  – Marthe LOPPE, Nicolas BERCHEM, Emile SMITS, Nicole DELWICHE, Laurent GODFURNON, Cédric DELVEAUX, Magali PIEROT, Marcel HANNON, Monique DEMASY

 

Lors du collège communal du 8 février 2017, chacun(e) d’entre vous a signé une motion de méfiance à l’encontre de Jean-Jacques Mathy, votre colistier et échevin des sports & de la jeunesse.

Vous auriez pris cette mesure de méfiance envers Monsieur Mathy car vous lui reprochez :

d’avoir créé une asbl privée (Proforma), en vue d’organiser les sessions de jogging « je cours pour ma forme » ;

de priver, par là même, l’asbl communale (Sports et Culture) de cette activité, laquelle a été initiée puis déployée avec dynamisme depuis plusieurs années par Jean-Jacques Mathy, sans appui de la majorité d’entre vous, et surtout sans aucune intervention financière communale ;

* et enfin, de soit-disant empêcher la commune de recueillir un profit financier au travers des inscriptions payées par vos concitoyens - et ce, sachant que le groupe « je cours pour ma forme » connaît un succès grandissant grâce à l’encadrement par plusieurs coachs sportifs ramillois BENEVOLES, dont Jean-Jacques Mathy, et ce plusieurs fois par semaine tout au long de l’année.

Est-ce vraiment sur base de ces arguments que vous avez signé une motion de méfiance à l’égard de Monsieur Mathy ? C'est à ne pas y croire !

Laissez-nous donner un autre éclairage aux événements, l’éclairage des citoyens qui vous ont élu(e)s :

* Jean-Jacques Mathy est échevin, oui … mais il est aussi et avant tout un diplômé en éducation physique. Peut-on reprocher à un professionnel du sport de vouloir créer une asbl destinée à assurer la pérennité de la gestion d’une activité sportive ? Non !

D’autant plus -  secret de polichinelle s’il en est -  que le succès de « Je cours pour ma forme à Ramillies » étant maintenant assuré, la Commune souhaite reprendre la mainmise sur l’activité afin de la confier aux employés communaux (aux frais du contribuable donc), non expérimentés en la matière, non disponibles aux heures tardives de l’activité et certainement occupés en suffisance aux tâches journalières de la commune.

* D’autre part, les titulaires responsables du programme « Je cours pour ma forme », interrogés ces derniers jours, se désolent de ce qui se passe à Ramillies et ont rappelé trois éléments importants :

      o   Le bénéfice financier n’est pas - et ne doit pas être - l’objectif de l’organisation locale des sessions de « je cours pour ma forme », la philosophie de cette organisation étant de permettre l’accès au sport à des prix très démocratiques !

      o   Les coordinateurs JCPMF locaux doivent être des personnes impliquées dans le programme et non des employés administratifs qui ne pourraient que se contenter de récolter les cotisations et de regarder de loin les coaches bénévoles animer les sessions de jogging sur le terrain !

      o   Et enfin, clairement exprimé par les responsables  : La récupération politique des activités JCPMF, c’est non !

Par conséquent, cette motion de méfiance nous paraît déplacée, injuste et animée par des motivations dont nous ne débattrons pas ici.

Comme le prévoit la Loi (CDLD, l'article L1123-3, al. 3 et article L1123-14, par. 1er), vous devrez, lors du Conseil communal de ce 20/02/2017, voter pour rendre cette motion effective ou non.

Dès lors, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les conseillers communaux, nous vous demandons, lors de ce conseil communal : 

-   d’annuler la motion de méfiance inscrite à l’égard de l’échevin des sports, Jean-Jacques Mathy ;

-   et ce faisant, de faire primer l’intérêt collectif des ramillois(es) en leur permettant de continuer à profiter de l’expertise sportive, de l’investissement personnel, de l'engagement et de la disponibilité de Jean-Jacques Mathy en qualité d’échevin des sports et de la jeunesse de la commune.

Espérant pouvoir compter sur un sursaut de courage politique et personnel de chacun(e) d’entre vous lors de cette réunion, nous attendons de pouvoir applaudir une décision positive à la sortie du Conseil Communal de ce 20 février,

 

 


Le comité de soutien à Jean-Jacques Mathy    Contacter l'auteur de la pétition

Facebook