Pour la libération immédiate et inconditionnelle du Prix de l'ONU 2013 pour les Droits de l'Homme

Le mardi 11 novembre 2014, alors qu'il prenait part à l'une des étapes de la "Caravane pour l'abolition de l'esclavage foncier" organisée par l'Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) conjointement avec d'autres ONG de la société civile, Biram Dah ABEID, Prix de l'ONU 2013 pour les Droits de l'Homme, a été interpelé par une brigade de gendarmerie. Le meeting auquel assistait ABEID, à l'entrée de la ville de Rosso (Sud de la Mauritanie), a été noyé de gaz lacrymogènes et six autres militants des droits de l'homme ont, eux aussi, été arrêtés. Depuis quarante huit heures, ABEID et ses codétenus sont privés de tout contact avec l'extérieur et n'ont pas vu d'avocat.

Nous, soussignés, condamnons l’arrestation du Prix de l'ONU 2013 pour les Droits de l'Homme, Biram Dah ABEID et exigeons sa libération immédiate et sans condition ainsi que celle de ses codétenus.


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook