Pétition pour obtenir une unité mobile de stérilisation au Québec

Unité mobile de stérilisation de l'ASPCA à New-York

(English version below)

Attendu qu’il existe une surpopulation animale, chiens et chats, sur l’ensemble du territoire québécois

Attendu que la solution choisie pour contrôler la surpopulation animale est la mise à mort

Attendu que les prix pratiqués pour la stérilisation des animaux de compagnie rendent cette opération souvent inabordable pour les citoyens

Attendu que l’implantation d’unités mobiles de stérilisation favoriseraient des services ciblés sur l’ensemble du territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM)

Attendu que les municipalités manquent d’initiatives pour mettre en place des solutions éthiques dans le domaine du contrôle animalier, domaine qui relève de leurs compétences municipales

Nous, soussignés, citoyennes et citoyens de la province du Québec, demandons à la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM) de prendre le leadership d'un projet-pilote avec l'implantation d'unités mobiles de stérilisation sur l'ensemble de son territoire

 

Whereas cat and dog overpopulation is a problem throughout Quebec;

Whereas putting animals to death is the prevailing «  solution » to the problem of animal overpopulation;

Whereas the prices charged for sterilising companion animals makes the procedure unaffordable for many citizens;

Whereas establishing mobile spay/neuter units would make sterilisation services accessible to specific underserved groups across the territory of the Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM).

Whereas municipalities are not sufficiently proactive in developing ethical approaches to the task of animal control, which is within their jurisdiction;

We, the undersigned citizens of the province of Québec, call on the Montreal Metropolitan Community (CMM) to take the lead by launching a pilot project to set up mobile spay/neuter units throughout its territory.

 


Association des Centres d'adoption des animaux de compagnie du Québec    Contacter l'auteur de la pétition

Facebook