NON AU GAZODUC AU PIED DES CENTRALES NUCLEAIRES EN VALLEE DU RHONE

Un vaste projet de gazoduc doit relier Fos sur mer à Dunkerque. Le tronçon qui, traversant 4 départements remontera la vallée du Rhône, se nomme ERIDAN : 220 km de gaz compressé à 80 atmosphères, enterré à 1 mètre seulement, dans une canalisation de 1.20 m de diamètre, soit le maximum autorisé!

 

          Le tracé retenu passe : 

  • en zone inondable, potentiellement dévastée et ravinée par le Rhône ou ses affluents,

  • près des sites nucléaires de Marcoule et du Tricastin, traversant même à deux reprises le canal refroidissant cette dernière centrale. Tout accident pourrait remettre en cause le refroidissement de la centrale et provoquer une catastrophe majeure.

  • à proximité d’installations industrielles de toutes natures, à elles seules potentiellement dangereuses pour l’environnement et les populations.

  • à proximité d’écoles et d’établissements recevant du public,

  • traverse à plusieurs reprises ou longe des autoroutes, la LGV ou la digue du Rhône,

  • des villes et les villages sont placés dans les zones de dangers mortifères définies par l’Institut de Radioprotection et de Sécurité Nucléaire (IRSN) 

     

     

     Le dossier a été soumis à l’enquête publique mais :

  • il semblerait que les distances des effets létaux aient été largement minorées (1500 mètres autour du gazoduc au lieu des 3200 définis par l’IRSN)

  • il a été instruit par le porteur du projet, GRT gaz, sur la base exclusive de ses dires. Des scénarii d’accidents ont été niés.

    Si bien qu’en dépit de nombreuses contributions du public et des collectivités territoriales, l’avis de la commission d’enquête a été favorable !

     

    En cas d’accident, des milliers de personnes seraient sinistrées, surtout si un site nucléaire ou une inondation étaient impliqués. N’avons-nous rien appris de Fukushima, ou des explosions de gazoducs à travers le monde ? Celles-ci devraient pourtant nous alerter !

     

    Une alternative existe pour sécuriser et fluidifier l’approvisionnement français en gaz : un réseau, en grande partie existant, à l’ouest du massif central. Alors pourquoi prendre de tels risques pour un projet  par ailleurs en totale contradiction avec la loi sur la transition énergétique ?

     

    Nous prions Madame la Ministre, de bien vouloir renoncer à ce projet aussi dangereux qu’inutile.

    Si des doutes persistaient, nous lui demandons de diligenter une contre expertise complète et sincère, indépendante des intérêts de GRT gaz.

     

     

 


FNE 84, les Riverains du Rhône, PIERREDOMACHAL, l'ADECAR    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise FNE 84, les Riverains du Rhône, PIERREDOMACHAL, l'ADECAR à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook