Pensions / Offrons des lunettes au gouvernement !

affiche_pensions_FR1.jpg

 

Monsieur le Ministre des Pensions,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs les membres du gouvernement fédéral,

Mesdames, Messieurs les Parlementaires,  

 

La réforme des pensions va provoquer une régression considérable pour les agents de la Fonction publique fédérale.

Cette pension des agents de la Fonction publique a pourtant toujours été considérée comme un salaire différé en raison des niveaux de salaire historiquement plus bas que ceux du secteur privé.

Si plusieurs rapports mettent désormais en avant le fait que le salaire moyen dans la Fonction publique s’est rapproché de celui du secteur privé, à aucun moment il n’est tenu compte de tous les avantages extra-légaux dont bénéficient de nombreux employés du secteur privé. Parmi ceux-ci : chèques-repas, voitures de sociétés, téléphones de société, cartes essence, assurances groupe, stock-options, treizième et parfois quatorzième mois, primes individuelles, assurances soins de santé (couvrant souvent tous les membres du ménage), salaires déguisés en frais propres à l’employeur, chèques culture, écochèques, etc. Par exemple, selon le dernier « Baromètre des salaires Jobat », 75 % des salariés belges bénéficiaient d’un plan de pension complémentaire.

Malgré les promesses du ministre des Pensions, qui a affirmé à plusieurs reprises que « la réforme n’aboutira en aucun cas à réduire le montant de la pension accordée aux fonctionnaires », dans les faits, les mesures envisagées contredisent entièrement ces promesses. Rien que le fait de calculer la pension sur l’ensemble de la carrière – et non plus sur les 10 dernières années – va réduire de 20 % la pension de nombreux fonctionnaires.

Le gouvernement ne cesse de s’appuyer sur le rapport de la Commission des Pensions pour justifier ses réformes, mais il oublie de préciser que seules les recommandations en défaveur des agents de la Fonction publique ont été prises en considération.

Ce rapport précisait d’ailleurs très bien que si le but était de faire converger les pensions des secteurs public et privé, l’objectif n’était pas d’aboutir à une diminution des pensions moyennes des fonctionnaires. Il était prévu que la formule de calcul de la pension de la Fonction publique soit assortie d’un coefficient de revalorisation spécifique. Le fait que le résultat de ce calcul soit, in fine, plus favorable que dans le régime des travailleurs salariés (et des indépendants) se justifiait par l’existence de pensions complémentaires basées sur la capitalisation pour les travailleurs salariés et les indépendants.

Rappelons par ailleurs que les experts de la Commission des Pensions ont également spécifié qu’ils n’avaient jamais recommandé le relèvement de l’âge de la pension.

Dès lors, je vous demande de soutenir toutes les mesures nécessaires afin que :

  • l’âge légal de la retraite reste fixé à 65 ans et ne puisse être relevé que sur base volontaire ;
  • le calcul de la pension des fonctionnaires reste établi sur base des 10 dernières années de carrière ;
  • le système de bonification pour diplôme reste inchangé, sans obligation pour les agents du secteur public de racheter leurs années d’études ;
  • le bonus pension soit maintenu ;
  • aucune limitation des tantièmes préférentiels ne soit admise ;
  • l’assimilation de la période contractuelle pour les agents devenus statutaires soit maintenue ;
  • à défaut du maintien de ces mesures, un coefficient de revalorisation spécifique en faveur des agents de la Fonction publique soit établi, afin de tenir compte des écarts manifestes en termes d’avantages extra-légaux dont les fonctionnaires ne bénéficient pas, et qu’une assurance groupe soit instaurée.    

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site internet de l’UNSP : www.unsp-finances.be

 

Attention : n'oubliez pas de confirmer votre signature

 

Voici un lien vers la pétition en néerlandais : https://www.petities24.com/laten_we_een_bril_aanbieden_aan_de_minister_van_pensioenen


UNSP & UNSP - Secteur Finances (02/218.16.59)    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook