Chats domestiques, non à une stérilisation généralisée

A la rentrée parlementaire du Gouvernement wallon, le ministre Carlo Di Antonio veut imposer la stérilisation généralisée des chats de maison en soumettant au Gouvernement wallon un arrêté en première lecture.   Tous nos chats, nos vieux compagnons vont donc disparaître à moyenne et longue échéance.

Quelles seront les conséquences de cette stérilisation absolue ?  

Outre la disparition pure et simple d’une race et les graves conséquences écologiques et sanitaires comme la prolifération des rongeurs, la création de filières parallèles d’importation et d’élevages clandestins, d’autres effets plus diffus mais tout aussi importants apparaîtront :

- la perte de l’effet thérapeutique auprès des personnes âgées ;

- la perte d’un compagnon pour de nombreux solitaires ;

- une atteinte à la biodiversité ;

- la disparition d’une race pacifique qui donnera un mauvais signal à la jeunesse ; - des dommages graves aux repères de la culture affective, morale, éducative des enfants ;

- une hausse importante des prix pour les rares chats européens survivants ainsi que pour les chats d’autres races ; toute liberté sera accordée aux éleveurs d’appliquer les tarifs qu’ils désirent, exorbitants ou non, ce qui aboutira à un dénouement antisocial ; a-t-on oublié la mobilisation générale contre la vente d’animaux en animalerie ?    

- une augmentation dramatique des abandons de chats adultes (difficiles à replacer). Des maîtres vont abandonner sans remords plusieurs de leurs chats en raison des frais de stérilisation qu’ils se refuseront à payer ou qu’ils seront dans l’impossibilité de payer (n’oublions pas qu’une stérilisation tourne autour de 120 à 150 € et une castration entre 60 et 75 €) ;      

- enfin, et c’est une conséquence à ne pas négliger, même si nous ne sommes pas concernés au premier plan, la disparition de nombreux commerces, une diminution des ventes dans les magasins et une baisse de production de toutes les firmes fournissant des articles pour chats, ce qui provoquera forcément une augmentation du chômage.

Que proposons-nous ?  

1. La stérilisation de tous les chats errants dès leur capture et la stérilisation des chats familiers dès l’âge de deux ans si les femelles ont déjà eu une descendance à cet âge (une seule portée serait autorisée avant l'âge de 2 ans). Au même âge, stérilisation encouragée par la gratuité de l’opération mais non obligatoire pour les femelles n’ayant pas eu de petits mais sur base d'une justication vétérinaire. La stérilisation n’intervenant dans le futur qu’après la première portée.  En tout état de cause, une seule et unique portée serait autorisée par chatte dont les jeunes devront obligatoirement être identifiés à l'âge de 8 semaines.

2. L’identification obligatoire de tous les chats domestiques à une date rapprochée afin de pouvoir percevoir très rapidement les fonds nécessaires à la stérilisation des chats errants (voir ci-après) ; ce document comprendrait un volet « stérilisation » que le propriétaire devrait retourner à l’organisme ayant enregistré l’identification, dès la stérilisation de l’animal. Actuellement l’arrêté ministériel a été signé et publié, mais sans date d’application.  

3. L’obligation pour toutes les communes de mettre en œuvre une véritable politique de stérilisation des chats errants qui seront facilement reconnaissables vu qu’ils ne seront pas identifiés.  

Vous pouvez lire le dossier complet ICI

Et si vous partagez nos idées, signez cette pétition dont voici le texte :

 

Monsieur le Ministre,  

Nous avons appris que vous alliez présenter prochainement un arrêté ministériel proposant la stérilisation obligatoire pour tous les chats vivant en Région wallonne et ce, en vue de lutter contre la surpopulation féline et donc le malheur de nombreux chats.  

Ce projet mêlant bonnes intentions et applications disproportionnées va résoudre le problème de la surpopulation en faisant disparaître définitivement les chats familiers de notre région.  

Comment voulez-vous perpétuer une race en empêchant tous les reproducteurs de donner naissance à des petits. Même si le terme peut paraître choquant, une stérilisation imposée et généralisée provoquera en 20 ans, un génocide de la race.  

Nous vous prions donc d’amender votre arrêté dans un sens plus tolérant comme proposé par l’A.S.B.L. LES AMIS DES ANIMAUX à Feluy, dont le président vous a envoyé un courrier.  

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments les plus distingués.


LES AMIS DES ANIMAUX - FELUY    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise LES AMIS DES ANIMAUX - FELUY à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook