Deutsch: Keine Musikwüste in Basel!
English: No music desert in Basel!
Español: No a un desierto musical en Basilea!
Italiano: No al deserto musicale a Basilea!
日本語 (にほんご/にっぽんご): バーゼルを音楽の荒野にしないで!
Português: Diga não a um deserto musical em Basileia!

Non au désert musical à Bâle!

>>S'il vous plaît, signez la pétition au bas de ce document<< 

Pétition à l'attention du gouvernement de Bâle-Ville


Le 1er septembre 2014, des musiciens résidant à Bâle depuis des années ont été informés qu'ils doivent quitter la Suisse. La raison en arrière-plan est un changement de politique à l'Office fédéral des Migrations.

Ce changement de pratique est complètement inadaptée aux musiciens professionnels: à présent, pour pouvoir prétendre à un permis de séjour, tous les musiciens qui viennent d'un pays hors Europe doivent prouver qu'ils sont employés à 75% au même endroit au 1er janvier 2015 . D'autres restrictions s'y rajoutent.

Quelles sont les conséquences?

De nombreux musiciens hautement qualifiés auront à quitter le pays, car il n'existe tout simplement pas de poste à 75% dans leur domaine de qualification. Ils se verront forcer de cesser leurs activités nationales et internationales de concerts et de recherche, lesquelles se trouvent dans beaucoup de cas associées à l'Ecole de musique de Bâle et à des instituts de renommée internationale comme la Schola Cantorum Basiliensis ou la fondation Paul Sacher.
La renommée et l'excellence de la vie musicale bâloise se seraient alors mises en péril, tout comme la recherche et l'enseignement dans les Hautes Ecoles FHNW; de même, la qualité des concerts et des représentations musicales souffriraient sous de telles circonstances.

Equité pour les musiciens et qualité pour la vie musicale de Bâle

Le changement de politique pour les permis de séjour n'était pas prévisible pour ceux qu'il affecte. Ces musiciens avaient tous compté sur le fait de pouvoir vivre et travailler à et depuis Bâle. Ils ont dans beaucoup de cas contracté des contrats de travail qu'ils doivent respecter et qui vont bien au-delà du 1er janvier 2015. C'est pourquoi il serait seulement justifié si une solution pouvait être trouvée pour les personnes concernées, afin qu'elles ne doivent pas quitter Bâle et que par là Bâle ne se transforme pas en un désert musical!

Les signataires de cette pétition demandent au gouvernement du canton de Bâle-Ville

de trouver une solution de transition légale, pour que tous les musiciens non-européens concernés par ce changement de politique, également ceux qui ont terminé leurs études en 2014, obtiennent un permis de séjour jusqu'au 31 décembre 2015 au minimum;
de rendre sensible le gouvernement fédéral à la nécessité d'une mesure sur le long terme, et d'agir pour que le règlement de la loi fédérale soit modifié, afin que les musiciens indépendants non-européens puissent continuer à vivre et à être actifs en Suisse.
En collaboration avec le canton de Bâle-ville et les autorités responsables, un modèle doit se développer, qui soit cohérent, conforme et à la hauteur du prestige de Bâle, la ville-culture, et de toute la Suisse. Les musiciens ne sont pas seulement des étudiants et des travailleurs indépendants: ils sont aussi des ambassadeurs de la Suisse quand ils circulent dans le monde avec des ensembles et des orchestres. Ils contribuent ainsi activement et de manière essentielle à la renommée de la scène musicale et culturelle. Le facteur économique est ici également à considérer. 

Comitée de pétition: Sibylle Benz Hübner, Grossrätin SP / Brigitta Gerber, Grossrätin GB / Patrick Hafner, Grossrat SVP / Beatrice Isler, Grossrätin CVP / Beat Jans, Nationalrat SP / Andrea Elisabeth Knellwollf, Grossrätin CVP / Markus Lehmann, Nationalrat CVP / Annemarie Pfeifer, Grossrätin EVP / Helen Schai, Grossrätin CVP / Dr. Heiner Vischer, Grossrat LDP 

Avec le soutien officiel de représentants proéminents de la scène musicale : Jean-­Jacques Dünki, Pianist, Komponist und ehem. Hochschul-­Professor / Bruno Schneider, Hornist und Hochschul-­Professor / Peter Reidemeister, Musiker & Musikwissenschaftler, bis 2005 Leiter der Schola Cantorum Basiliensis / Andreas Scholl, Countertenor / Dame Emma Kirkby, Sopranistin / Evelyn Tubb, Sopranistin und Hochschul-­Professorin / Anthony Rooley, Leiter des Consort of Musicke 

Cette pétition peut être signée par toute personne, qu'elle vivent en dehors du canton de Bâle-Ville, à l'étranger, qu'elle soit mineure ou personne morale.

 

Facebook