Moratoire sur les terres agricoles en Wallonie

PETITION:  Moratoire sur le changement d’affectation des terres agricoles

  A travers la Wallonie, de nombreuses pressions, qu’elles soient spéculatives, urbanistiques, économiques (zonings…) ou encore hobbyistes pèsent sur les terres agricoles. L’impact de ces pressions se fait ressentir sans cesse sur le secteur agricole : hausse des prix, rareté de l’offre, projets immobiliers…

Or, les terres agricoles sont des ressources naturelles limitées. Nous ne pouvons laisser continuer ce grignotage lent, mais permanent. Des projets d’extension de zonings se font au détriment de notre souveraineté alimentaire. Dès lors, un moratoire sur l'utilisation des terres agricoles est demandé au Gouvernement wallon.

 

Il est demandé au Gouvernement wallon :

1.      D’appliquer un moratoire sur les terres agricoles wallonnes tant que les friches industrielles n’auront pas été réhabilitées ;

2.      De soutenir et poursuivre la réhabilitation des friches industrielles ;

3.      D’instaurer un cadastre reprenant l’ensemble des zones d’activités économiques inoccupées ou sous-utilisées ;

4.      D’enregistrer le parcours des entreprises en quête de terres supplémentaires, ceci afin d’éviter des délocalisations ;

5.      De classifier les terres afin de ne pas exproprier les terres agricoles les plus productives.

 

! Seuls les signataires ayant écrit leur domicile en entier seront pris en compte. Si vous ne voulez pas que votre adresse complète soit affichée sur le site, cochez la case "ne pas rendre publique ma signature sur internet", en tant qu'auteur, nous avons l'entièreté des informations.

 

A l'initiative de la FUGEA, il est soutenu par le Mouvement d'Action Paysanne (MAP), Terre-en-Vue, FIAN,...


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook