L’Australie chat qui vont être tuer

L’Australie va utiliser un robot-tueur pour éradiquer deux millions de chats errants

Le gouvernement australien avait annoncé la nouvelle en juillet dernier: deux millions de chats errants seront tués d’ici à 2020 afin de préserver l’équilibre de la faune du pays et protéger les millions de mammifères victimes des félins par jour. Alors que le ministre de l’environnement, Greg Hunt, expliquait avoir développé une stratégie pour les éradiquer, on en sait désormais un peu plus sur les méthodes qui vont être utilisées.

 

D’après Sciences et Avenir, une équipe d’ingénieurs australiens, dirigée par le biologiste John Read, aurait mis au point un « robot-tueur » permettant de tuer les chats. Composé de quatre lasers invisibles permettant de détecter, selon la hauteur de l’animal, s’il s’agit bien d’un chat ou non, il permet également de capter si quelque chose bouge devant lui.

 

Une fois la cible dans le viseur, la machine envie alors du poison, constitué de fluoroacétate de sodium, présent naturellement dans les plantes, sur le pelage du chat. Une fois le produit absorbé par l’animal lors de sa toilette, ce dernier succombe quelques heures après.

 

Pour attirer les félins et atteindre leurs objectifs, les appareils ont par ailleurs été équipés d’enregistrement d’animaux et de haut-parleurs permettant d’émettre un signal imitant un son ressemblant à la proie d’un chat comme l’explique l’International Business Time. Quatre robots tueurs ont d’ailleurs été installés dans la réserve naturelle de Pullen Pullen afin de protéger un perroquet nocturne d’Australie centrale que beaucoup pensaient éteint jusque dans les années 90 comme le rapporte The Guardian.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise johanna bricout à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook