Imam Ousman, Félicitations pour votre candidature au poste de député et demande de démission du poste de Premier Vice-Président de l’UIB

Excellence Imam,  

Nous avons appris sur les réseaux sociaux, puis par la presse, votre candidature aux élections législatives de 2019 au Bénin. Cette information a d’autant plus retenu notre attention,que votre positionnement en tête de liste de votre partie politique dans la 16ème circonscription électorale est non seulement un choix de prestige,mais témoigneégalement de la confiance que les militants ont placée en vous, mais surtout celui du chef de l’Etat, Président de la République. Nous vous en félicitons et vous souhaitons plein succès. Nous en sommes d’autant plus fiers que ceci témoigne de la reconnaissance de la qualité des Hommes de notre communauté.  

A l’analyse, ce choix n’est pas une première dans l’environnement politico-religieux du Bénin, car de tout temps, des religieux de tout bord ont joué des rôles politiques et/ou assumé des fonctions qui ont contribué au mieux-être de notre pays.Toutefois, il convient de noter qu’en ce qui concerne la communauté musulmane, c’est évidemment une première, et toute première chose mérite d’être abordée avec intelligence et délicatesse pour éviter le pire.

Il est à préciser que depuis plus d’un an, la communauté musulmane dans son ensemble appelle de tous ses vœux à la réforme des institutions ainsi que la coordination des affaires religieuses du Bénin qui pour le moment peine à se matérialiser. A l’issue du congrès de l’Union Islamique du Bénin (UIB) tenu à Porto Novo le 20 mai 2017, un bureau transitoire dont vous êtes le Premier Vice-Président a été mis en place pour conduire la réforme tant souhaitée par tous. Vous conviendrez avec nous que le délai fixé pour l’organisation du congrès, qui devait conduire à l’adoption des réformes est passé depuis près d’un an. Nous sommes inquiets quand on sait que les délais statutaires pour le renouvellement des bureaux de l’UIB ne sont généralement pas respectés. Depuis l’annonce de votre candidature, notre inquiétude devient plus grande, car ce sujet est devenu le principal objet de discussion et de controverse au sein de la communauté, et nous écarte ainsi de l’essentiel.  

Par ailleurs, les sorties médiatiques de ces derniers jours relatives à votre candidature, nous laissent croire que votre candidature est une prime du Président de la République à la communauté musulmane et par ricochet qu’elle devra lui être reconnaissante voire redevable. Par la même occasion, nous voudrions manifester notre inquiétude quant à la transformation de nos lieux de culte en espaces de meetings pendant la période des campagnes à travers des prières de remerciement et de bénédiction pour telle ou telle contribution du chef de l’Etat à la communauté.  

Par cette action, nous voudrions donc nous rassurer, vu la sensibilité du mariage politique-religion, vu les difficultés que traverse aujourd’hui la communauté musulmane du Bénin, vu votre poste de Premier Vice-Président du bureau transitoire de l’Union Islamique du Bénin, que vous avez pris toutes les dispositions qui garantissent la séparation des intérêts aux fins de ne pas en rajouter à la souffrance des musulmans de ce pays.  

Par conséquent, nous vous suggérons humblement de démissionner de l’UIB avant le début des campagnes tout en vous réitérant nos vœux de succès et nos sincères félicitations.  

En comptant sur votre engagement et votre sens de responsabilité, nous vous prions de recevoir excellence Imam, nos meilleures salutations.


Le Groupe de Réflexion La Lumière    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Le Groupe de Réflexion La Lumière à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook