Maintenant, un tramway sur la ligne C3 !


Visiteur

/ #25

2015-06-11 08:31

Le tramway est la pire méthode de transports en commun que l'on puisse imaginer :

- accidentogène vu la masse d'usagers qui traverse aux arrêts, les cyclistes qui empruntent les voies, les piétons qui traversent sans regarder...

- plus cher que bus et métro par rapport au nombre de passagers transportés

- très lent dès qu'on a des virages (ex T1 vers Part-dieu et Charpennes)

- ralentit le reste de la circulation (faites le boulevard des etats-unis avec ou sans tram et allez faire un tour avenue Felix Faure/lacassagne au croisement des T3 et T4 vous comprendrez)

- absolument pas flexible par rapport aux bus, une fois que les rails sont posés, vous en avez pour des décennies d'amortissement. hors le visage d'une ville change. Il y a 30 ans à Lyon, il fallait surtout désservir la presqu'ile, aujourd'hui il faut desservir la part-dieu et demain?

- beaucoup moins fiable qu'un bus. Si une rame tombe en panne, c'est toute la ligne qui est paralysée.

Pour faire simple, une ville doit d'abord développer un réseau de bus, et si le bus n'absorbe pas la demande usagers, il est nécessaire développer un réseau souterrain qui devra relier en priorité les gares, les gros zones d'activité ou commerciales (carré de soie, confluence, porte des Alpes) et les sites "historiques" / de loisir (Parc de la tête d'or, Parc Sergent Blandan...).

Le seul emplacement envisageable d'un tram serait sur la périphérie d'un centre-ville uniquement piétons (Strasbourg par exemple)

Pour ceux qui viendraient me parler de considération économique, je rappellerais que 390 millions d'euros vont être dépensés pour prolonger la ligne B pour 9000 usagers dont 3000 étudiants (càd 9000 usagers 8 mois dans l'année). Prolongation qui n'est d'absolument aucune utilité. Il y a une autoroute à côté et 9000 personnes c'est 2 lignes de bus.

Prenez ces 390 millions d'euro (équivalents 4 kilomètres de métro) et développez le souterrain dans Lyon .

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook