TRAVAIL SOCIAL : PARTICIPONS A L AVENIR DE NOS METIERS

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition TRAVAIL SOCIAL : PARTICIPONS A L AVENIR DE NOS METIERS.


Visiteur

#1

2014-04-10 17:51

Plus que jamais il nous faut nous mobiliser pour faire valoir ce que sont nos métiers, dans l'intérêt supérieur des personnes avec lesquelles nous travaillons.
Merci pour cette initiative et à bientôt pour la suite.

Visiteur

#2 Re:

2014-04-10 21:04

#1: -

Nous ne pouvons pas être sûr de l'avenir de nos métiers mais nous ne pourrons pas dire n'avoir rien fait pour leur conserver les couleurs qui sont les leurs.

Philippe Gaberan


Visiteur

#3

2014-04-10 21:56

Bonjour d'un éducateur de jeunes enfants, qui a senti le vent venir ... Pour info, la bonne ville de Périgueux où je viens de m'installer me propose de travailler en crèche en fonction d'EJE, mais avec le "grade" (je ne suis pas encore très familier avec le public mais tout à l'air d'être "normal"...) d'agent technique: la communauté d'agglomération ayant récupérée toutes les compétences petite enfance c'est accepter ça ou le chômage ... Pour l'instant j'ai choisi le chômage mais tous mes collègues éduc' font en toute logique l'autre choix.
Voilà comment on commence à "casser" l'identité du métier en pratique: qui va faire du vrai bon boulot, se sentir reconnu dans ces conditions ?
C'est un métier pas un sacerdoce d'où la nécessité absolue d'une formation singulière, particulière et spécialisée, certes indispensable et non négotiable, mais aussi d'une revalorisation effective du métier sur le terrain APRES le diplôme. J'ai 37 ans, je suis EJE depuis plus d'une dizaine d'année et je travaille dans les métiers de l'enfance depuis mes 16 ans et ça se dégrade très , très fort sur le terrain.

Je pense qu'il est urgent de défendre nos formations mais :

-qu'il faut défendre NOS formations (EJE , puer, aux, psy PE, etc,...) le corporatisme étant l'ennemi incontestable des luttes ("diviser pour mieux régner" fonctionne toujours aussi bien. ).
-que pour défendre correctement une formation, il faut qu'elle puisse être en adéquation avec le terrain, ce qui implique que les acteurs de terrain doivent résister aux quotidiens à ce qui défait les professions (technicisations des tâches, abandon du terrain pour l'administration, législations absurdes, emploi au rabais, discontinuité des soins pour correspondre à un planning administratif, etc ...) sans quoi nous nous retrouverons dans le cas d'aujourd'hui avec des EJE qui n'arrivent plus à faire la part des choses et se disent que finalement la formation c'est du bidon parce que "sur le terrain c'est pas comme ça"...

JE SIGNE CETTE PETITION. Benoist Piton, EJE au chômage, Razac sur l'Isle, Dordogne.


Visiteur

#4

2014-04-11 08:51

C'est notre avenir.

Visiteur

#5

2014-04-11 09:54

signez

Visiteur

#6

2014-04-11 10:06

Bravo pour cette lutte

Visiteur

#7

2014-04-11 11:46

Et les syndicats prennent position?
Des actions sont prévues ?
JyB

#8 unifcation pour destruction

2014-04-11 15:53

La question est et reste le lien entre métier et activité professionnelle. Un(e) E.S. n'est pas un(e) A.S.S. ni un(e) E.J.E. mais c'est le contenu et l'approche de l'acte qui les différencient pas la personne, oui ils sont travailleurs sociaux mais pas sur le même "" bout"" du chemin. La rationalisation des choix budgétaires qui amène cela pénalisera à terme les usagers. Nous avons pourtant un exemple récent dans le champ de l'accompagnement avec la disparition du diplôme d'ISP et une pseudo spécialisation de qques mois des IDE.
Par ailleurs oui des syndicats, qui n'ont pas été invités au EGTS, réagissent. Mais, et ce n'est que mon avis, ils ne sont pas à même de répondre à l'ampleur des questions posées.

Visiteur

#9 Re:

2014-04-11 16:55

#1: -

Retrait proposer!!

 


Visiteur

#10

2014-04-11 17:00

Résister partout de là ou l'on est au chant des sirènes libérales, une nécessité pour maintenir vivante une humanité qui s'élève dans la rencontre de l'Autre... Contre un travail "social" de normalisation, Pour un travail social d'émancipation!

Visiteur

#11

2014-04-11 17:33

Parce que nous travaillons autour de situation humaines parfois complexes, la diversité des métiers, des diplômes, des formations, des pédagogies est une richesse qui est nécessaire et qu'il faut préserver.

Anonyme

#12

2014-04-11 18:34

Pourquoi mettre encore à mal le travail social?

Visiteur

#13

2014-04-11 19:20

Bonsoir,
je suis cadre de formation à l'Irts de la Réunion.
et je soutiens ce mouvement. Lucienne Baudino

Visiteur

#14

2014-04-12 00:02

Parlez en silence et gardez le bon sens
Adam CANO QUERO
Visiteur

#15 Re:

2014-04-12 07:24

#3: - Benoit, je suis tout à fait d'accord avec toi. Il faut éviter les corporatismes, il me semble que c'est l'idée de ce collectif. Nous voulons défendre la place de la pratique éducative, de la pensée éducative et de sa clinique dans le cadre des formations initiales de nos métiers.

 

Adam CANO QUERO

#16

2014-04-12 07:29

Je vous informe :

- le blog est créé, et va vite se remplir !
vous pouvez jouer à le rechercher sur google notamment par les mots clefs travail social ou educateurs et cliquer dessus afin qu il apparaisse dans les premiers à partir de ces mots clefs

http://avenireducs.canalblog.com/


Merci aux collègues qui se démènent pour informer et agir contre cette réforme de l'UNAFORIS !!!

jean marie vauchez
Visiteur

#17

2014-04-12 09:24

plus que jamais, nous avons besoin de réflexions alternatives quant à l'avenir du travail éducatif.


Visiteur

#18

2014-04-12 17:33

Invitez vous aux journées des assises du travail social dans les régions
Exemple le 16 avril à la DRJSCS de Picardie .

Visiteur

#19

2014-04-12 22:12

Nos métiers sont importants à défendre, mais cette attaque vient aussi signer notre difficulté collective à faire valeur leurs différences et complémentarités. Si nos métiers sont aujourd'hui attaqués, c'est qu'ils sont fragiles.
Stéphane Rullac

Visiteur

#20

2014-04-13 08:42

Les travailleurs sociaux, c'est en unissant nos efforts, nos volontés de défendre nos métiers et du même coup, les droits des personnes à bénéficier '' aide, accompagnement, soutien'' que nous pourrons faire frond face à ceux qui participe à la casse de notre modèle social et de solidarité.
Ones

#21

2014-04-13 18:05

La petition est sur le site de l'ones www.ones-fr.org

Visiteur

#22

2014-04-13 20:48

"évoluer", encore et toujours, bien sûr...mais le sens et l'objectif? les objectifs réels et cachés? les dégâts collatéraux? la méthode? les personnes autour de la table pour y réfléchir? "évoluer", comme les institutions qui voient tout revisité, et les populations accueillies qui s'accrochent tant bien que mal aux conditions d'accueil actuelles...

Visiteur

#23

2014-04-13 22:35

Les acteurs c'est nous.

Visiteur

#24

2014-04-14 09:32

La qualité toujours renforcée de nos formations et par là de nos pratiques me semble être un angle d'attaque pertinent. C'est pourquoi il parait indispensable de généraliser le double cursus comme cela se pratique dans plusieurs instituts de formation (Neuilly sur marne, Montrouge....)

Eric Chicheportiche

Visiteur

#25

2014-04-14 11:36

merci d’être là pour défendre la qualité de nos formation.tout est voué a évoluer autant que cela soit fait avec conscience.
Facebook