Contre l'ouverture à la concurrence des ouvrages hydroélectriques

Contre l'ouverture à la concurrence des ouvrages hydroélectriques / Annonces / Barrages hydroélectriques, le nouveau tract du Front de gauche 38 / Commentaires


Visiteur

#1

2013-09-16 13:35

Majorité de droite ou de gauche c'est le même scénario, la cour des compte en redemande une couche et le Pcf veut faire alliance avec les socialistes à l'occasion des municipales.Merci j'ai déjà donné. Jack Freychet

Visiteur

#2

2013-09-16 14:59

C'est intolérable, on touche vraiment le fond avec cette nouvelle atteinte à nos biens communs. Le vol puisqu'il ne s'agit que d'une opération de soustraction de nos installations bradées pour un euro symbolique certainement à des patrons véreux appartenant à cette race de Jean Foutre qui ne pensent qu'à faire de l'argent sur le dos des contribuables

Visiteur

#3

2013-09-16 17:32

ce n'est plus un gouvernement de gauche au pouvoir, honte à eux le fric toujours le fric.Comment ces gens de gauche et de droite peuvent-ils se présenter sur un monument au mort violer à ce point l'idéal de la résistance.

Visiteur

#4

2013-09-16 18:37

Les barrages n'ont pas à appartenir à des privés. Ils doivent rester la propriété de l'État qui doit en être responsable et se donner les moyens de garder cette responsabilité.
Si Hollande prétend faire une politique libérale de droite qu'il le dise franchement à la télé s'il en a le courage ! Il va bientôt nous faire regretter Sarko. C'est vraiment un traître.
Joseph
Visiteur

#5 "Socialistes"

2013-09-16 19:07

ILs sont les gérants loyaux de la bourgeoisie, ils l'avaient dit, ils l'ont fait comme par le passé !


Visiteur

#6

2013-09-16 19:26

Avant tout si le Conseil National de la Résistance a décidé le gouvernement de l'époque à entreprendre la construction des barrages du Rhône c'était pour permettre au pays de se relever industriellement et économiquement des suites de la guerre.
Secondement s'il a décidé qu'il convenait de nationaliser l'électricité et le gaz c'est pour pallier l'impéritie dont avaient fait preuve les entreprises privées du domaine durant la période de guerre.
Troisièmement pourquoi remettre l'exploitation d'ouvrages majoritairement financés par la population à des entreprises privées dont l'objectif n'est pas de servir l'intérêt général mais le leur et celui de leurs actionnaires.S'il le fallait l'exemple des autoroutes devrait suffire nous convaincre.
Enfin il faut savoir que l'hydraulique est essentiel en période de pointe de consommation d'une part parce qu'ii est disponible rapidement et d'autre part parce qu'il est beaucoup moins cher que les turbines à gaz.
Si on remet ces ouvrages entre les mains du à quel prix accepteront ils de produire en pointe?
st just

#7

2013-09-16 19:35

tout est dit !...VENDRE LE PATRIMOINE NATIONAL CE N'EST PLUS DU SOCIALISME C'EST DE L'AFFAIRISME.
ON RESTE SANS VOIX ! ET ILS N'AURONT PLUS LA MIENNE......
Girote and co

#8

2013-09-16 19:54

Après les autoroutes, les ports, les barrages !!! l'intérêt commun n'est pas synonyme de gestion comptable, il semble que la cour des comptes règle des comptes avec les entreprises nationalisées ou anciennement nationalisées et souhaite sabrer les rétributions hors-salaire ( avantages!!! sociaux ) de leurs salariés......
Rico69
Visiteur

#9 Oui à l'ouverture des concessions mais sous certaine conditions

2013-09-16 21:02

L'ouverture doit favoriser la taxe sur le CA comme à la CNR qui est actuellement déloyale et une perte d'argent pour l'Etat mais pas pour les actionnaires car comme d'habitude il est plus aisé de taxer le contribuable que le capital


Visiteur

#10

2013-09-17 08:26

La goinfrerie du monde capitaliste est sans limite. Si nous n'y mettons pas un terme tout y passera : eau, énergie, transports, école, santé ...!

Visiteur

#11

2013-09-17 11:20

2 points principaux pour moi : 1 - la vente par lot de la France prive le pays de revenus et provoque l'appauvrissement des plus pauvres (impôts, déremboursements, etc.)
2 - je suis certaine que la course aux profits ne "profitera" qu'aux actionnaires. Quid de la sécurité? Quid de l'augmentation à moyen terme des coûts pour les foyers? Quid de l'entretien de l'outil? Ce ne sont pas des phobies en a-priori, mais bien l'exemple de ce qui s'est passé dans d'autres domaines...

Visiteur

#12 Ils ne sont pas capitalistes

2013-09-17 12:32

Ils ne sont pas capitalistes, il faut arrêter avec ce langage. Pour quelqu'un vraiment capitaliste, le capital c'est sacré, c'est la sécurité de sa famille et ce qui permet de s'enrichir à long terme. La vente du capital à la découpe sans se préoccuper de son avenir ni de celui de ses enfants, c'est les financiers et les truands, pas les capitalistes. D'ailleurs ils ont ça en commun avec les punks : "NO FUTURE !"

Plus sérieusement, il faudrait faire une grosse réflexion sur le langage, si on ne sait plus comment appeler un chat ni si un chien est un chat, on a un gros problème pour défendre ses idées. C'est le grand thème de 1984, mais cette idée ne vient pas de nulle part et les lobbyistes l'ont sacrément travaillée ces 30 dernières années !


Visiteur

#13 Re:

2013-09-18 11:37

#6: -

Le capital de la CNR concessionnaire actuel du Rhône a été ouvert depuis 2001 au privé (GDF Suez) à hauteur de 49.97% (taux à aujourd'hui). C'était la 1ère brèche ouverte mais où étaient les contestataires et les pouvoirs publics de l'opposion lorsque cela s'est fait ? Nous (agents) étions bien seuls à nous battre !!! Tout ceci était bien prévisible...

Actuellement le capital de la CNR à majorité public (50.03% !) est protégé par la loi MURCEF qui peut être abrogé à tout moment par l'Assemblée Nationale. Un décret voté en nocturne pdt que bon nombre de nos députés dorment et le capital de la CNR tombe à majorité privé. Nous aurrions donc une entreprise PRIVEE concessionnaire du Rhône jusqu'en 2023 (date de fin de la concession) SANS PASSER PAR UN RENOUVELLEMENT DE CONCESSION.

Il faut savoir qu'il existe plusieurs possibilités de reprises pour les renouvellements de concession. Mais c'est bien le gouvernement et nos représentants législatifs qui auront le dernier mot. Pour info, plusieurs députés (9) de Droite ont déjà déposé des motions.

Restons vigilants !!!


Visiteur

#14

2013-09-19 12:34

L'Etat et les collectivités locales ne doivent pas se défaire du seul moyen efficace de stockage et régulation du réseau, ce serait mettre le pays entier aux mains d'intêrêts privés. La fourniture d'électricité du pays, bien essentiel,devrait rester un service public et non une marchandise ordinaire.
jeanpaulll
Visiteur

#15

2013-09-19 14:11

Des électeurs de gauche (?) votent socialiste. Les socialistes au pouvoir, en bons exécuteurs des politiques de la droite, trahissent leurs électeurs. Ils sont incapables, quelles qu'aient pu être leurs promesses électorales, de lutter contre le capital et ses travers. En réalité, ils ont partie liée avec ce capital et ne feront rien qui pourrait les déposséder de leurs petits avantages.
Comment une majorité des français peut-elle continuer de leur faire confiance?

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2013-09-21 09:53



Visiteur

#17

2013-12-10 11:10

Nous avons à l'époque payé avec nos impôts la réalisation de ces oeuvres,nous ne pouvons les céder à des actionnaires, nous devons les garder en services publics
philou

#18

2013-12-12 10:55

Comme d'habitude,à la libération, il était important de donner à tous les citoyens de nouvelles perspectives? Mais, avec les "rapias" de la finance qui, en ont décidés autrement : "tous pour ma gueule et les mantis", mais rien pour les ouvriers. Il est vrai qu 'il est plus facile de prendre 1 euros sur des millions de français que de prendre des centaines de millions sur les "NANTIS" (ceux qui ne foutent rien mais qui encaisse le "blé" des travailleurs. Je pense, qu'il serait important de faire une révolution (plus en "FRANCE", mais dans le monde entier).
Par contre, elle ne sera pas possible? Car, ces "ripoux" en "col blanc" ont temps de relation(s)que, avant que les peuples ne révoltent plus. Ils seront couverts dans des paradis "fiscaux" avec des politiques sans scrupules. (pourvu qu'ils soit élus pour leurs avantages).
Sur les médias, ont parlent des avantages des fonctionnaires, agents publics (SNCF, RATP, EDF-GDF, etc, mais je n'ai jamais entendu un journaliste, à la télé, nous lister leurs avantages, à ces messieurs). ( ouvriers : 40 ans de travail ou plus(suivant les conventions) et nos élus, c'est quoi?
Enfin de compte, nous votons pour des "nanas et des mecs" qui n'ont rien à faire de nous (et en plus le vote "blanc" a été banni par un représentant (soit-disant "PASQUOI?"). Il est vrai que la démocratie, en "FRANCE" commence par ferme ta gueule :les autres "rien a voir, circuler".
Continuer dans ce sens, a voir les "mecs" dormir à la chambre des "députés et au sénat", je me demande a quoi, cela sert ---> engraisser leur retraite.
Ne serait-il pas possible dans le contexte actuelle qu'ils fassent, eux aussi, un effort (diminuer leurs revenus ((maire, +conseil général,+ député ou sénateur). D'ailleurs, nous attendons toujours, la loi sur le cumul des mandats.
Allez , bonjour la "FRANCE" et "un pour tous et tous pour un" (par contre la fin est ignorée par ces élus).
Il y en a certains, malgré tout, qui ont encore la foi (bon courage à eux).




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook