Droit à la dénonciation cyberprédateur Juvénille

Contre le rocessus par lequel un internaute incite un enfant ou un ado à le rencontrer en  personne pour des motifs sexuels. Le cyberprédateur se donnera généralement  une  fausse identité, comme celle d'un autre enfant ou d'un jeune adulte, et prétendra  partager les intérêts de l'enfant ou de l'ado.


Saviez-vous que 99 % des jeunes de 12 à 17 ans ont déjà utilisé Internet, et que 87% d'entre eux le font sur une base régulière ?

Les cyberprédateurs, eux, le savent, et ils sont à la recherche de personnes vulnérables parmi ce grand bassin d'internautes, avides d'attention. Ils ciblent des sessions de clavardage, où ils se font passer pour des mineurs. Ils y incitent par exemple les jeunes à se dévêtir devant leurs webcams.


Voici les stratégies d'attraction généralement utilisées par un cyberprédateur :
•Il donne de l'attention.
•Il donne de l'affection, il est gentil;
•Il tente de séduire en donnant des cadeaux, de l'argent, des cartes de crédit, etc...
•Certains sont séducteurs, et d'autres, très directs ou insistants.
•Il tente d'éloigner le jeune de ses parents en affirmant des choses comme « Je te comprends... », « J'ai vécu quelque chose de pareil, mes parents ne me comprenaient pas... »
•Il entame des conversations de nature sexuelle.
•Il transmet des photos ou des vidéos ou encore, il amène le jeune à naviguer sur des sites pornographiques (adultes ou juvéniles) afin de banaliser la sexualité et de créer une distorsion de la réalité.

Afin de rencontrer le jeune, le cyberprédateur emploie toutes sortes de techniques pour tenter de l'attirer hors de la maison, de l'école ou d'autres endroits. Il peut faire des promesses en échange d'une rencontre, ou utiliser des cadeaux, de l'argent, comme appât

Donc nous avons un jeune homme qui a eu l'odace d'en capter sur le net et maintenant ils sera pousuivi pour poursuite en diffamation pour plusieurs milliers de dollars...Alors qui n'a pas commis de crime ?


Un jeune père de deux fillettes, Dany Lacerte, a mené seul devant son ordinateur des démarches visant à traquer les prédateurs sexuels qui continuent de vouloir sévir en communiquant avec de jeunes enfants via les réseaux sociaux.

Signer cette pétition


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook