Tarification sociale à Québec (ville)!: Demande d'un engagement gouvernemental

41197468_951618288357626_8863968937302294528_n.jpg

CAMPAGNE DE SIGNATURES

Le Réseau de transport de la capitale (RTC) est un service public, ce qui veut dire que toutes et tous devraient y avoir accès sans obstacle physique ou financier.

Pour de plus en plus de citoyens et de citoyennes à faible revenu, il n’est plus possible d’embarquer! Le coût des billets et de la passe-mensuelle est trop cher!

Au gouvernement provincial en fonction dès le 2 octobre 2018, nous demandons un soutien financier récurrent pour l’implantation et le fonctionnement d’une tarification sociale à Québec. C’est urgent!

Cette revendication est tout sauf démesurée et irréaliste puisque les villes de Gatineau Calgary et Ottawa l'ont déjà instaurée et que les villes de Montréal et Rimouski envisagent de le faire.

La tarification sociale se définit comme un tarif réduit destiné aux personnes à faible revenu. Dans la majorité des systèmes de tarification sociale qui existent au Canada, c'est le seuilde faible revenu selon Statistique Canada qui est utilisé pour déterminer en dessous de quel revenu individuel ou familial une personne est admissible. Des seuils tels la mesure du faible revenu ( MFR 50) ou la Mesure du panier de consommation peuvent aussi être des mesures utilisées pour déterminer la ligne du faible revenu.

 

Pour plus d'information:

Emilie Frémont-Cloutier,

Collectif pour un transport abordable et accessible à Québec(TRAAQ),

435 rue du Roi, G1K 2X1

Téléphone: 418-525-6187 poste 222

Courriel: transports@capmo.org

facebook: @traaqcollectif

 


Collectif pour un transport abordable et accessible à Québec (TRAAQ)    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook