Demande d'annulation d'expulsion de Madame Grenier en attendant les dates et résultats des recours présentés en appel, devant le conseil d'état et le tribunal administratif

La Ville de Vincennes prétend exproprier, pour réaliser des logements sociaux, des propriétaires Vincennois afin de récupérer leurs biens, immeubles ou maisons, entre autres, impasse Lenain. Cette expropriation cache en réalité un projet privé de spéculation immobilière.  

En effet, pour réaliser des logements sociaux, la Ville à déjà acquis des immeubles avenue Aubert aux 74, 80, 82, 84 et 84 Bis.   La Ville est donc déjà propriétaire de tous ces terrains et appartements qui lui permettent de réaliser bien plus de logements sociaux qu’elle n’en avait prévu sur l’ -Opération Impasse Lenain-  

Dans ces conditions l’expropriation poursuivie contre la famille GRENIER concernant les immeubles du 76 et 78 avenue Aubert, 1 rue Massue et impasse Lenain au 21 rue Victor Basch n’a qu’un seul objet : réaliser des appartements privés revendus au prix fort, dans un seul but spéculatif et privé.   Cette opération d’expropriation de promotion immobilière se fera aux dépens de l’intérêt général, des activités caritatives et associatives, de développement durable, sans parler des locataires en place qui seront mis à la rue ou relogés dans des conditions plus onéreuses.

Aujourd'hui, il s'agit d'expropriation imminente. Madame Grenier risque à tout moment l'expropriation de son bien et l'expulsion de son appartement, de l'endroit ou sa famille a toujours vécu et travaillé. On a déjà violé son intimité en entrant dans les locaux, volant au passage des biens de famille. On lui propose même un psychiatre ?

Madame Grenier a déposé des recours auprès du tribunal administratif contre le permis de démolir mais aussi auprès de la cour d'appel et le conseil d'état. Elle craint qu'on ne l'exproprie, voire qu'on détruise ses biens avant d'obtenir les réponses de ces différentes instances. 

Elle a besoin d'aide puisqu'il est si difficile de lutter contre plus gros et mieux conseillé ; puisqu'elle sait qu'elle n'est pas la seule dans ce cas sur la commune. C'est la raison pour laquelle elle souhaitait déposer cette pétition en ligne. 


Marie-Thérèse GRENIER    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Marie-Thérèse GRENIER à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions24.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Facebook