Demande pour la création d'une collectivité territoriale alsacienne

Capture-d’écran-2016-11-08-à-15_11_16.png

 

 

Pétition adressée au Président de la République 

Les Alsaciens partant du constat que les politiques ont abandonné l'Alsace, celle-ci ne peut être recréée que par la volonté du peuple. A l'heure où le peuple corse a opté pour une majorité nationaliste, que la Martinique s'est choisi un parti indépendantiste, que le Pays-Basque est sur le point de créer une collectivité territoriale propre, que les deux Savoies cherchent à se rapprocher, il faut redonner le pouvoir au peuple alsacien de décider pour lui-même. L'Alsace et les Alsaciens ne peuvent pas être jetés dans un courant contraire à l'Histoire pour finir dans ses oubliettes. Ils ont bien trop souffert et méritent respect et considération.

 

Une pétition peut permettre l'organisation d'un référendum dès lors que les termes de la question posée, simples, entrent dans les compétences de la collectivité territoriale à laquelle elle est adressée et que 10 % du corps électoral l'auront signée. La question de la dernière pétition était mal posée car elle demandait à M. Richert, qui n'en avait cure, de demander à l'Etat, qui n'avait pas l'intention de revenir sur sa décision, de faire en Alsace une expérimentation. Les Alsaciens n'ont pas toujours bien compris la question qui n'était pas explicite : "une nouvelle organisation territoriale propre à l'Alsace". La question sortait des compétences de la région dès lors que la loi avait été votée, argument avancé par M. Richert, qui avait trahi les Alsaciens. Il aurait fallu demander "Souhaitez-vous que la Région Alsace fusionne avec les Régions Champagne-Ardenne et Lorraine ?", une question qui entrait dans les compétences du Conseil régional et qui aurait eu beaucoup plus de succès.

Aujourd'hui, il ne faut pas écarter la fusion des départements qui, bien que représentant une Alsace a minima, constituerait une base politique pour la reconquête de l'autonomie. La question doit être ouverte ; une fois la fusion acquise, il faut n'avoir de cesse que de rechercher l'autonomie vis-à-vis de la Lorraine et de la Champagne-Ardenne.

Il faudra également beaucoup communiquer, au fur et à mesure, sur le nombre de pétitions signées, afin de créer une vraie dynamique, à la différence de la dernière pétition, où la communication a fait cruellement défaut.

Il s'agit de "créer" l'Alsace, de créer "notre" Alsace, que chaque Alsacien ait le sentiment de pouvoir lui redonner vie ("faisons l'Alsace ensemble"). La question doit ouvrir la perspective de l'autonomie vis-à-vis de la Lorraine et de la Champagne-Ardenne, sans la demander d'emblée, car les départements ne peuvent pas demander de passer du statut de département à celui de région. La question doit entretenir cet espoir politique de reconquérir les compétences d'une région. Ce sera l'étape suivante.

Il faut vraiment faire quelque chose, il est impensable de ne rien faire alors que c'est le peuple qui détient le pouvoir, les élus n'en étant que l'émanation. Il faut sortir de la léthargie, ne pas laisser les Alsaciens s'accommoder de l'ACAL, sinon c'en sera fini. La date du 1er janvier pour le lancement de la pétition est symbolique car elle marque notre refus de l'annexion.

Une première proposition de texte peut être la suivante. L'avis des juriste nous intéresse :

Pétition en vue d'un référendum : faisons l'Alsace ensemble !

Les Alsaciens ont la possibilité de faire l'Alsace ensemble en exigeant un référendum.

Signez la pétition en vue de l'organisation d'un référendum pour créer l'Alsace, une collectivité territoriale regroupant les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, ayant vocation à rechercher l'autonomie vis-à-vis de la grande région Alsace – Champagne-Ardenne – Lorraine. La question du référendum serait la suivante :

" Approuvez-vous le projet de création d'une collectivité territoriale d'Alsace par la fusion du Conseil départemental du Bas-Rhin et du Conseil départemental du Haut-Rhin, ayant vocation à rechercher l'autonomie vis-à-vis de la grande région Alsace – Champagne-Ardenne – Lorraine ? ".

Lorsque 10 % des habitants inscrits sur les listes électorales du département du Bas-Rhin auront signé la présente pétition, le Conseil départemental du Bas-Rhin sera tenu d'organiser le référendum, dont la question entre dans le domaine de ses compétences.

Lorsque 10 % des habitants inscrits sur les listes électorales du département du Haut-Rhin auront signé la présente pétition, le Conseil départemental du Haut-Rhin sera tenu d'organiser le référendum, dont la question entre dans le domaine de ses compétences.

Vive l'Alsace !

Le Peuple Alsacien

 

 


Le peuple Alsacien    Contacter l'auteur de la pétition


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook