Bell cause la cause

Pétition 25 janvier 2017 à l’intention de Bell Canada et Bell Solutions techniques

Nous demandons que Bell Canada applique pour ses employés, ses filiales, les différentes unités d'affaires ainsi que les sous-traitants travaillant faisant affaire avec Bell que les principes proposés via Cause pour la cause soient respectés et appliqués.

Pourquoi la pétition?

Bell Canada, propriétaire unique de Bell Solutions Techniques (ci après nommé B.S.T.), a permis aux hauts dirigeants de cette dernière de ne pas respecter les recommandations de son propre programme en santé mentale venant de « Cause pour la cause» et du Programme d'Aide aux Employés ( P.A.E.) du groupe Shepell. Les comportements de l'employeur, la méthode de gestion quotidienne, le peu d'importance accordée à l'état mental de leur employé alors qu'ils sont au travail et même de nié l'impact sur les familles de ces derniers a dirigé plusieurs employés syndiqués et non syndiqué dans la voie de la détresse psychologique. Ceci causant ainsi des arrêts de travail, perte salariale, certains nécessitant même l’hospitalisation pendant les quarts de travail et quelques-uns ont même été congédiés, car leur problème psychologique ne faisant pas partie d'une défense valable.

Quelques raisons liées aux employés de Bell Solutions techniques

*Non-reconnaissance du stress au travail causé par la gestion quotidienne de B.S.T.

*Objectif de rendement annuel en contradiction avec les procédures de travail et de santé-sécurité

*Politique et procédures de travail en contradiction avec la gestion quotidienne sur le terrain

*Les anomalies identifiées doivent être référé "au système" et non au premier pallier de gestion créant un sentiment de non-intérêt de la part de l’entreprise.

*L'utilisation des heures supplémentaires forcées le jour même pour des raisons non justifiées semaine après semaine   v  L’annulation d'une journée de repos par message texte

*Aucune solution afin de régler la surcharge de travail.

*Que les obligations familiales ne soient pas considérées comme étant justifiées pour une occurrence.

*Obtenir des consignes et des procédures de travail claires et homogène.

*Aucune conciliation travail-famille : Mesures disciplinaires remise pour des absences à vos frais liées aux enfants ou aux parents malades.  

Règlement désiré :

*Que l’employeur s’engage à définir des objectifs de rendement clair, précis et réaliste grâce à de réelles observations sur le terrain éliminant ainsi les contradictions du système.

*Que l'employeur s’engageant à fournir aux employés la formation pratique complète adaptée et nécessaire aux nouveaux produits, afin d’éliminer des sources de stress et détresse psychologique totalement inutiles.

*Que l’employeur s’engage de considérer le stress comme facteur de risque pour la santé-sécurité dans les causes d’accident de travail, d’absence maladie, de mauvais rendement au travail et des comportements violents au travail entre collègue et/ou gestionnaire.

*Que l’employeur s’engage à embaucher le nombre suffisant d’employés à l'année afin d’éliminer L’OBLIGATION des heures supplémentaires forcées et mettre fin à la volatilité des horaires déjà établis.

*Que l'employeur s'engage à respecter les journées de REPOS planifiées.

*Que l'employeur s'engage à s'inspirer de la loi sur les normes du travail du Québec, malgré le fait d'être soumise au code canadien du travail, et de permettre les dix (10) congés sans solde pour des raisons familiales par année.  

*Que le propriétaire actuel de B.S.T. , Bell Canada, s’engage à titre de LEADER qu’il se prétend dans le domaine de la santé mentale à financer un fonds qui sera géré par les sections locales d’Unifor qui ont des employés syndiqués œuvrant pour Bell. Financement à la même hauteur que les dons reçus des utilisateurs lors des campagnes «Cause pour la cause». Ce fond servira à fournir de l’aide-externe aux employés pour ainsi assurer l’indépendance du processus et de déployer des projets innovants liés à la santé mentale au travers des sections locales visées par le fond.

*Que celui qui s’affirme leader pour arrêter la stigmatisation des personnes souffrant de troubles liés à la santé mentale fasse le maximum pour assurer des conditions de travail qui ne génère pas de problèmes de détresse psychologique.

 

Et si ça devenait : Causez pour éliminer la cause!!!

 

Merci de signer la pétition et remettre l'humain au centre des décisions.  

 

 

-Créé par les sections locales unité B.S.T. d'Unifor : 77Q, 78, 79, 80, 81, 93, 98 et 176

-Youtube chercher : Fort et Unis pour 2018

L'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous fournissez sur ce formulaire.
Facebook