Appui à Mme Lucie Girard, naturopathe

Alma, le 24 mai 2017

 

Direction des enquêtes                                                       

Collège des médecins du Québec

Bureau 3500

1250, boulevard René-Lévesque Ouest

Montréal (QC)  H3B 0G2

 

Objet : Plainte suite à une décision    

 

Madame, Monsieur,  

Le 24 mai dernier, nous avons appris par le journal Le Quotidien, que le Collège des médecins avait porté des accusations contre Mme Lucie Girard, naturopathe almatoise, obligeant cette dernière à payer des réclamations s’élevant à 67 500 $.  

NOUS, les innombrables personnes qui ont eu recours aux précieux services de Mme Girard, avons été estomaqués et indignés d’apprendre une telle décision. C’est David contre Goliath.  

CONSIDÉRANT QU’il y a plusieurs composantes de l'être humain et qu’en 2017, nous avons besoin de  plusieurs approches thérapeutiques, DONT LA NATUROPATHIE;  

CONSIDÉRANT QUE nous avons le libre arbitre et que nous savons faire la différence entre un réel soulagement, une guérison ou un effet placebo;     

CONSIDÉRANT QU’il nous appartient de nous soigner par les moyens de la médecine traditionnelle (médicaments) ou de la médecine douce (produits naturels), LES DEUX VONT DE PAIRS;  

CONSIDÉRANT QUE Mme Girard, membre de l’Association des Naturopathes Agrées du Québec et membre de l'Association des Massothérapeutes du Québec, a plus de 30 ans d’expérience dans ce domaine et qu'elle possède des connaissances étendues en traitement naturel et en alimentation;  

CONSIDÉRANT QUE Mme Girard a suivi une panoplie de formations sérieuses et documentées;  

CONSIDÉRANT QUE les services de Mme Girard sont indispensables pour les gens car ils ont grandement pallié à la pénurie de médecins et à l’engorgement du système de santé, évitant ainsi au gouvernement des frais supplémentaires;

CONSIDÉRANT QUE chaque client agit sur une base volontaire et qu’il paye lui-même les services;  

CONSIDÉRANT QUE les méthodes utilisées par Mme Girard ont aidé un nombre considérable de personnes, dont la vie a littéralement changé, et que plusieurs sont prêts à témoigner;  

CONSIDÉRANT QUE Mme Girard soignait ses clients avec un diagnostic préétabli par les médecins traitants;  

CONSIDÉRANT QUE les accusations et la sentence sont survenues sans avertissements ni préavis;  

CONSIDÉRANT QUE, suite à cette plainte qui suscita un profond découragement, Mme Girard s’est vue obligée de fermer son bureau de consultation, privant ainsi un nombre considérable de ses services inestimables;  

CONSIDÉRANT QUE les actes reprochés à Mme Girard ne sont rien comparés à tous les produits nuisibles pour la santé (alcool, cigarette, …) que le gouvernement a légalisés ou s’apprête à légaliser;  

CONSIDÉRANT QUE certains médecins de la région la connaissent et lui reconnaissent une grande compétence en matière de médecine naturelle;

CONSIDÉRANT QUE les accusations résultent de l’acharnement d’une seule personne;  

CONSIDÉRANT QUE la sentence est beaucoup trop élevée compte tenu de la faute et que l’accusée est incapable de payer une telle somme;  

Nous contestons le bien-fondé de cette plainte et la sévérité des mesures entreprises. C’est  pourquoi nous demandons au Collège des médecins de retirer les accusations portées contre Mme Lucie Girard, car nous n’avons aucune raison de croire qu’elle représente un danger pour notre société ou notre santé. Nous voulons que Mme Girard puisse continuer à aider les personnes qui ont grandement besoin de ses services. Une pétition signée sera déposée au bureau du député de notre région, M. Alexandre Cloutier.  

c. c. Philippe Couillard, Premier Ministre du Québec      

Alexandre Cloutier, Député de Lac-St-Jean            

Nous, soussignés, appuyons les propos de cette lettre :  


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook