Abolition du délai de prescription pour les victimes d'agressions

Abolition du délai de prescription pour les victimes d'agressions sexuelles au Québec.

Par Chantal St-Denis, auteure de L'Omerta familiale «Une famille en otage engendré par un oncle "cochon"!» en support à M. Simon Jolin-Barrette, député de Borduas à l'Assemblé Nationale du Québec.

Moi, Chantal St-Denis, phytothérapeute, naturopathe, hypnologue, métaphysicienne et auteure, j'ai écrit L'omerta familiale dans le but de faire prendre conscience à la population en générale ainsi qu'aux victimes, agresseurs et familles, de l'énormité du mensonge qui pèse comme une chape de plomb sur la société québécoise qui doit faire son mea culpa avant d'obtenir la paix face aux multiples agressions sexuelles qui se déroulent au quotidien, année après année, sans que de véritables mesures de conscientisation soient mises de l'avant par les autorités.

La population est en droit de vivre en sécurité, surtout les enfants.  Pour l'État, de minimiser les faits pour cacher la vérité est tellement dommageable, que ce choix agit comme un karma qui infecte notre présent et affecte de façon certaine notre descendance, avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer.

M. Simon Jolin-Barrette a proposé à L'ANQ avec le Bill 596, d'abolir le délai de prescription pour les agressions sexuelles le 16 mars 2016.  La présente pétition est un appui clair à cette proposition du député.  Que le gouvernement accepte de faire les changements à la Loi.

Cette mesure permettra une justice digne de ce nom pour les innocentes victimes qui étaient, au moment des actes reprochés, sans défense, souvent menacées ou brutalisées par des gens en autorité qui auraient dû les protéger.

 

Pourquoi leurs bourreaux devraient-ils être blanchis parce qu'il serait trop tard pour démontrer la vérité?

 

Cette attitude face à la vérité doit changer.  Encouragez-nous à changer cette mentalité.  Signez la pétition.

Encouragez le CAVAC (Centre d'aide aux victimes d'acte criminel) en vous abonnant ou en faisant un don pour l'entraide aux victimes.

 

Merci à l'avance de votre aide.  ENSEMBLE changeons cette attitude.


OU

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur notre site. Cependant, l'auteur de la pétition verra toutes les informations que vous rentrerez sur ce formulaire.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Merci de consultez votre boîte de réception et dossier "courrier indésirable".
Facebook