Facebook

Comité de soutien aux deux parents d'élèves du lycée Mounier

Comité de soutien aux deux parents d'élèves du lycée Mounier trainés en justice par le recteur de l'académie de Grenoble

En Septembre 2010 le Recteur de l'Académie de Grenoble et le Président de la Région Rhône-Alpes annonçaient la fermeture du Lycée Mounier de Grenoble, notamment lycée de secteur des quartiers Sud (Villeneuve et Village Olympique) de Grenoble, en évoquant des raisons de "sécurité du bâti".
La communauté éducative du lycée s'organisait alors en un Collectif Mounier pour défendre l'établissement arbi...trairement attaqué, établissement qui était un lieu reconnu d'une mixité sociale réussie.
La lutte citoyenne engagée fut âpre mais "bon enfant" et non-violente, les "Mounier" multipliant les actions (Freeze, Waka-Waka, Concerts de gamelles...).
La victoire du Collectif, bien qu'incomplète, conduisit dès Mars 2011
- au lancement du projet de reconstruction sur site d'un nouveau lycée
- à l'engagement du maintien sur site d'un lycée à "effectifs réduits" durant les travaux, certains bâtiments restant "fermés" pour raison de sécurité.
Les recours déposés contre le Président de Région et le Recteur ont amené le Tribunal Administratif de Grenoble à statuer en faveur du Collectif en Novembre 2011, jugeant qu'il y avait sur ce dossier "erreur manifeste d'appréciation" du Président de Région.
Restait alors à recouvrer l'entièreté des effectifs précédents.
Si le Président de Région s'est conformé au jugement rendu, ouvrant tous les bâtiments, le Recteur persiste depuis à maintenir un effectif restreint, notamment en limitant le "secteur" du lycée Mounier. Son appel au Tribunal Administratif d'Appel de Lyon, bien qu'appuyé par le Ministère de l'Education Nationale, n'a fait que confirmer en Mai 2012 le premier jugement en faveur du Collectif Mounier.
En Juin 2012, excédé par le refus du Recteur d'appliquer les décisions de justice, le Collectif a organisé un pique-nique festif devant le rectorat.
Le Recteur a opté pour la répression en portant plainte pour des "inscriptions tracées sur le parvis" contre deux parents du Collectifs (FCPE) qui ont été convoqués à l'hôtel de Police le 2 Septembre 2012.
Aujourd'hui le Recteur traîne ces deux parents devant le Tribunal Correctionnel de Grenoble. L'audience aura lieu mardi 26 février à 9h00 au tribunal correctionnel de Grenoble.
Je soutiens les deux parents d'élèves

Collectif Mounier    Contacter l'auteur de la pétition

*Prénom
*Nom de famille
*Ville
*Pays
*Adresse de courriel
Rendre publique votre signature ?
Votre adresse de courriel ne sera jamais affichée publiquement, ni divulguée à qui que ce soit.